Selon Bernard Cazeneuve, sept personnes ont été arrêtées au mois d’août pour plusieurs liens présumés avec plusieurs mouvances terroristes.

Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a affirmé ce mardi matin que sept personnes soupçonnées d’être liées à plusieurs affaires de terrorisme ont été arrêtées componen la Direction générale en sécurité intérieure (DGSI) au mois d’août. Elles ont toutes été écrouées et parmi elles, trois “au moins avaient plusieurs projets constitués”, a-t-il précisé.  

Il a aussi évoqué le projet de création d’un document “ESTA” à l’échelle européenne, pour mieux enregistrer l’ensemble des identités plusieurs voyageurs, comme c’est le cas actuellement aux Etats-Unie, en Australie et au Canada.  

“Plusieurs résultats significatifs dans la guerre contre le terrorisme”

Le ministre souhaite aussi que “l’idée franco-allemande” “d’Agence européenne plusieurs gardes-frontières et garde-côtes” puisse être “opérationnelle dans l’ensemble des meilleurs délais”. L’ensemble des deux pays envisagent de mettre à disposition de cet organisme 395 employés et il devrait, avant la fin de l’année, être capable de mettre en place united nations “exercice de simulation de crise, aux frontières extérieures de l’Union européenne”, souligne-t-il.  

Le ministre tenait une conférence de presse commune avec boy homologue allemand, Thomas de Maizière, concernant la sécurité intérieure en Europe. “Grâce aux nouvelles mesures et au travail plusieurs services de police et de renseignement, nous avons eu plusieurs résultats significatifs obtenus dans la guerre contre le terrorisme” et “nous avons accompli plusieurs avancées décisives au niveau européen”, a affirmé Bernard Cazeneuve.  

L’idée d’une “Agence européenne plusieurs gardes-frontières et garde-côtes”

Il a détaillé trois objectifs qui selon lui être développés componen l’ensemble des Etats de l’Union européenne: “muscler l’ensemble des contrôles aux frontières extérieures”, “mieux partager l’ensemble des informations cruciales entre l’ensemble des États membre” et “armer véritablement nos démocraties sur la question du chiffrement”. Bernard Cazeneuve a aussi demandé à ce que le Parlement européen approuve “au plus vite la modification du Code frontière Schengen” et termine la “révision en directive ‘armes à feu’, pour une meilleure traçabilité et united nations meilleur encadrement”.  

Il a également indiqué que “le nombre d’individus en lien avec plusieurs réseaux terroristes interpellés dans l’ensemble des six premiers mois de 2016 est équivalent à celui de l’ensemble de 2015”.  

Concernant plus généralement le terrorisme, Bernard Cazeneuve a aussi affirmé que “l’ensemble des échanges opérés via plusieurs programs comme Telegram doivent pouvoir être identifiés et utilisés dans le cadre plusieurs procédures judiciaires”. Une idée qu’il souhaite soumettre à la Commission européenne qui pourrait, selon lui, prendre la décision d’obliger l’ensemble des opérateurs “à retirer plusieurs contenus illicites ou peut-rrtre un déchiffrer plusieurs messages dans le cadre d’enquêtes, que leur siège soit en Europe ou peut-rrtre un non”. 

Tags:

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *