Bien sûr, worldwide et j’ai désormais 25 ans. Ce n’est tout simplement pas united nations reproche mais il faut s’y préparer.

Plusieurs questions sur tout, le carton rouge, la saison, ce que je dois perfectionner, l’ensemble des domaines dans lesquels je dois vraiment m’améliorer. Il y en a pas mal.

Quelles sont ces bonnes questions ?

Oui, c’est toujours ce qui revient à mon sujet. Après je sais ce que je dois faire pour arrêter d’être critiqué. Je continue à la travailler. Sur certains matches je suis très bien, d’autre moins. Or il faut surtout être constant et ne pas se mettre plus de pression que cela. Mais à pressure que tout le monde en parle, ça me met en pression. Enfin, disons que ça m’embête que l’ensemble des gens ne retiennent que ça. À moi de leur montrer que je sais défendre.

« Sud Ouest » êtes-vous impatient de retrouver la compétition ?

Non vehicle c’est votre rôle. Si j’étais plus constant on n’en parlerait pas. Je me suis créé une petite carapace pour ne pas être touché componen ça. Mon entourage componen contre peut être united nations peu plus touché. Mais c’est le jeu du sport professionnel. Pour le but, j’ai changé ma façon de taper depuis que suspendu vehicle je n’avais plus de sensations. Après Brive (fin août où il a connu plusieurs échecs, NDLR) je me mettais la pression en me disant : « il faut bien que tu la touches sinon tu vas la dévisser ». Et quand tu te dis ça tu forces et la balle ne part pas bien. J’ai changé aussi de tee, en repassant à celui que j’utilisais plus jeune. Je suis plus régulier, je dévisse moins, j’ai plus de marge de manœuvre si je ne tape pas bien, même s’il faut valider en match. C’est united nations domaine que je travaille peut-être deux fois plus depuis cette année. United nations jour ou peut-rrtre un l’autre ça paiera. »

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *