Ce choc entre deux attaques en forme donne surtout lieu à united nations affrontement très physique, mis à part quelques envolées girondines au large. La maladresse plusieurs deux équipes y est pour beaucoup, notamment du côté maritime (10 ballons égarés). Paradoxe, la seule occasion franche est jaune et noire. Une pénalité permet aux Rochelais d’entrer dans l’ensemble des 22 mètres adverses à la 39e. Mohamed Boughanmi s’écroule dans l’en-but, mais après recours à la vidéo, M. Gaüzère signale que le pilier a aplati juste avant la ligne (6-, 40e).

Renforcé componen ses voisins rochelais, le public bordelais est venu en nombre, permettant à Chaban de décrocher boy record d’affluence depuis le début en saison. Cela s’est vu, puisque le spectacle était dans l’ensemble des tribunes, l’ensemble des « La Rochelle » répondant aux « UBB » dans une ambiance bon-enfant jusqu’à ce « et ils sont où l’ensemble des Rochelais » qui ne s’imposait pas.

L’ensemble des Jaune et Noir souffrent, mais n’abdiquent pas mais vont terminer le match à 14 avec l’ensemble des blessures de Fuertes et d’Amosa. En face, l’UBB enfonce le clou à la suite d’une nouvelle pénalité, et malgré une touche perdue dans united nations premier temps. Poux donne au score une ampleur pas vue depuis longtemps côté maritime (26-).

La deuxième période est plus animée, même si plusieurs mauvais choix empêchent le jeu de se libérer. L’UBB domine toujours, prend le large (12-) mais La Rochelle est plus dangereuse, portée componen l’ensemble des entrées de Vito et Botia. Qovu se signale aussi, mais beaucoup trop fortement sur une percée de Lacroix relayée componen Retière. Boy déblayage est beaucoup trop virulent, carton jaune (57e). C’est le tournant. Dans la foulée, Taofifenua inscrit le premier essai en rencontre (19-, 61e).

Le pilier girondin a marqué le match de boy empreinte, provoquant la sortie de boy vis-à-vis David Fea’o au bout de twenty minutes, symbole de boy impact en mêlée. On l’a également beaucoup vu dans le jeu, et boy essai, loin d’être fait et tout en pressure, a débloqué la situation pour l’UBB. Le public, qui l’a ovationné à sa sortie, ne s’y est pas trompé.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *