Ces mauvais chiffres se soldent componen une perte de 749,7 millions d’euros de chiffre d’affaires pour les professionnels du tourisme en région parisienne depuis janvier. Seul point positif : le tourisme d’affaires progresse, lui, de 14,4 points.

La faute, estime le Comité régional du tourisme, à united nations contexte peu favorable marqué componen l’ensemble des attentats (Paris, Bruxelles, Nice…), l’ensemble des mouvements sociaux difficile l’ensemble des inondations”. Même “la tenue de l’Euro 2016 n’aura pas permis d’endiguer ce phénomène”, souligne le CRT, qui a réalisé une étude sur le sujet. Voici quatre signes qui le prouvent

Paris et sa région pâtissent de la baisse en clientèle française (-3,5%) mais surtout internationale (-9,9%). La fréquentation plusieurs touristes japonais (-46,2%), italiens (-27,7%) et russes (-35%) s’est effondrée. Et le nombre d’Américains et de Chinois, initialement peu affecté, clôture le semestre sur plusieurs reculs de 5,7% et 19,6%.

La fréquentation touristique de Paris et de l’Ile-de-France est en recul de 6,4% componen rapport à united nations an plus tôt. Le nombre de nuitées lui aussi chute : -8,5%. La capitale a été davantage touchée que la grande couronne, avec -11,4% de nuitées contre -4,4% dans l’ensemble des autres départements franciliens.

Entre janvier et fin juin, l’ensemble des hôteliers d’Ile-de-France ont accueilli united nations million de touristes de moins qu’à la même période en 2015. L’ensemble des hôtels franciliens n’ont enregistré que 14,9 millions d’arrivées sur le premier semestre.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *