Si Max a décidé de devenir “greeter”, c’est principalement pour redorer le blason de Marseille, une ville qui souffre trop selon lui d’une image négative alimentée componen l’ensemble des nombreux faits divers au sujet en délinquance et plusieurs règlements de compte. Près de 80 “greeters” officient ainsi dans la ville, guidant même parfois d’autres Marseillais qui souhaitent découvrir plusieurs quartiers méconnus.

Une façon d’améliorer l’image en ville

Emmener l’ensemble des visiteurs dans plusieurs quartiers qu’aucun n’autre guide ne connait. Tel est le crédo de Max, “greeter” marseillais qui se fait united nations plaisir de mettre à disposition de ceux qui lui en font la demande sa connaissance du moindre recoin en cité phocéenne. Lorsque nous allons à sa rencontre, il sera occupé à faire découvrir boy quartier à united nations couple de Québécois en vacances en France et qui semble sincèrement apprécier cette visite qui ne ressemble à aucune autre. 

L’ensemble des autres sujets du JT

VOUS RECOMMANDE

Sujets associés

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *