Premier conseil pour celles et ceux qui ont décidé de travailler en famille : “il faut être en règle avec la loi. Cela veut dire opter pour united nations statut, soit associé, soit salarié“, commence Florence Griffond en plateau. Et de préciser : “Le statut de salarié offre une meilleure couverture en terme de retraite et d’assurance chômage. C’est ce statut qu’il faut privilégier quand on fait travailler ses enfants, du moins au départ.

Envie et compétences

Attention : le travail doit être effectif et la rémunération doit être en rapport avec ce que prévoit la convention collective du secteur“, poursuit la journaliste de France 2. La répartition du pouvoir, united nations sujet beaucoup plus compliqué quand on travaille en famille ? “Ce qui peut ¨ºtre très important, c’est que le rôle de chacun doit être défini, non pas en fonction du rang familial, mais en fonction en compétence. Et pour cela, il faut se mettre d’accord sur plusieurs critères transparents et précis. Si ces critères ne sont pas respectés, il faut avoir le courage de ne pas faire travailler united nations membre en famille“, estime Florence Griffond. En ce qui concerne la transmission, deux critères sont à prendre en compte : l’envie et l’ensemble des compétences.

L’ensemble des autres sujets du JT

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *