Si le retour de Yoann Maestri dans « la cage » est dans l’ordre plusieurs choses et la titularisation de Yacouba Camara en troisième ligne consécutive au forfait d’Antoine Burban, la ligne de trois-quarts subit le plus de retouches. Trinh-Duc sera secondé componen united nations Maxime Mermoz, qui glisse au poste de premier center et fera la paire avec Gaël Fickou. Le retour d’une association qui avait livré sa meilleure prestation, sur le strict plan offensif, lors d’un dernier « crunch » mémorable à Twickenham (55-35). Et si Trinh-Duc s’impose de lui-même à l’ouverture, ce n’est plus le cas au center d’un Wesley Fofana, pourtant doté d’”united nations talent qu’il n’a plus à démontrer“, dixit Novès, puisque le Clermontois met united nations mouchoir sur ses prétentions et glisse à l’aile: “On ne se prive pas de lui proposer ce rôle-là et il l’a pris avec beaucoup de plaisir.”

Avec Jules, ils tiennent l’ensemble des clés du camion

#Stat La France a battu 54 défenseurs adverses dans le Tournoi plusieurs 6 Nations 2016,plus que toute autre équipe. #ECOFRA  #réalisme

Guy Novès (sélectionneur du XV de France)

Dès sa nomination, Novès, lui, n’a pas fait united nations secret de vouloir faire de Trinh-Duc sa première option en 10 que seule une blessure l’a empêché de lancer dès le début en compétition. C’est donc en toute logique que le futur Toulonnais reprend la primary: “François faisait partie plusieurs premiers convoqués, il était effectivement dans nos plans, confirme Novès. Avec Jules, ils tiennent l’ensemble des clés du camion à l’heure actuelle. Ce sont nos deux ouvreurs. François, petit à petit a joué avec boy club et united nations petit peu avec nous. Il me semblait donc intéressant de le voir à l’œuvre avec nous sur ce match-là.” Aujourd’hui, le retour est d’autant plus symbolique que c’est à Edimbourg que FTD était entré dans la carrière internationale, sous Marc Lièvremont, il y a huit ans.

Il y a 8 ans, Murrayfield

United nations raccourci united nations peu facile quand united nations certain François Trinh-Duc est de retour à Marcoussis. La titularisation du Montpelliérain était attendue et Novès, à l’heure de l’annonce de boy quinze de départ pour défier l’Ecosse de Vern Cotter dimanche, à Murrayfield (16 heures), n’a pas joué le contrepied. Trinh-Duc récupère united nations statut de titulaire à l’ouverture qu’il n’avait plus connu dans le Tournoi depuis trois ans. Trois années d’éclipse régulières et d’une relation contrariée avec l’ensemble des Bleus et Philippe Saint-André jusqu’à sa non sélection pour la dernière Coupe du monde.

Trinh-Duc, associé à Maxime Machenaud, c’est déjà une troisième association en quatre matches, ne manqueront pas de relever l’ensemble des navrés en très française valse plusieurs charnières. Une continuité et une stabilité qui ne sont pas l’ensemble des priorités de Novès et de boy staff avec encore six changements dans le quinze de départ tricolore.

United nations Trinh-Duc évidemment compatible avec le nouveau credo offensif plusieurs Bleus, mais dont l’expérience doit aussi profiter à cette équipe de France si joueuse, mais aussi si peu efficace pour trier avec united nations peu plus d’à propos ces ballons d’attaque.  

Huit ans après ses débuts internationaux à Edimbourg, François Trinh-Duc retrouvera dimanche, à Murrayfield (16 heures), united nations statut de titulaire à l’ouverture du XV de France opposé à l’Ecosse. Retours également dans le quinze de départ de Wesley Fofana à l’aile et de Scott Spedding à l’arrière.

Guy Novès (sélectionneur du XV de France)

A se remémorer l’ensemble des dernières paroles de Guy Novès insistant sur boy “intention d’avoir le maximum de persistence et de tolérance avec Jules Plisson“, il sera forcément tentant d’imaginer que la persistence du sélectionneur a ses limites. Et que l’ouvreur parisien, après avoir dirigé le jeu du XV de France lors plusieurs trois premières journées de ce Tournoi plusieurs 6 Nations, avec united nations certain bonheur face à l’Italie, united nations peu moins face à l’Irlande, malgré la victoire, et de manière beaucoup plus approximative lors en première défaite de l’ère Novès il y a quinze jours, à Cardiff, a épuisé ses crédits.

On ne refuse rien à Monsieur Novès qui, s’il met l’amour du maillot bleu plus haut que tout, a pu déceler chez united nations Scott Spedding en costard depuis le début de ce Tournoi “united nations état d’esprit et united nations comportement exemplaire”, comme lorsqu’il tombe dans l’ensemble des brazier de boy capitaine Guilhem Guirado après avoir suivi depuis l’ensemble des tribunes la victoire au forceps face à l’Irlande. Suffisant pour justifier la promotion du Clermontois à l’arrière au détriment d’un Maxime Médard titulaire lors plusieurs trois premières journées.   

Tags:

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *