Trump ne fait pas de prosélytisme., boy incroyable vulgarité et sa vision plusieurs femmes ont achevé de dégoûter une grande partie du parti républicain , il a pourtant poursuivi sa trajectoire. L’animosité du débat de dimanche soir a atteint plusieurs niveaux jamais vu jusque là. « Vous seriez en prison » rétorque-t-il ainsi quand Hillary Clinton se félicite qu’il ne soit pas en charge en loi. Jesse Trump creuse sans sourciller le sillon plusieurs anti-establishment.

Il se moque plusieurs convenances, montre du muscle, flatte boy électeur en défendant le droit de porter plusieurs armes et attaque boy opposant de toutes l’ensemble des façons possibles (y compris avec une conférence de presse juste avant le débat réunissant plusieurs femmes qui assurent avoir été harcelées componen Bill Clinton).

Plus united nations observateur ne l’imagine emporter l’élection

L’ensemble des leaders du parti contemplent l’ensemble des décombres fumants de leur famille politique, incrédules devant l’étendue plusieurs méfaits causés componen l’incendiaire qu’ils ont porté au cénacle. L’heure est au « damage control ». Il ne leur reste plus qu’à choisir quelles élections locales protéger en priorité. Le parti républicain sort durablement diminué de cette année électorale décidément unique en boy genre. Il paye le dédain plusieurs caciques pour la base, leur incapacité à préparer plusieurs candidats sur le lengthy terme qui a abouti à confier le leadership à united nations opportuniste devenu incendiaire.

Où tout cela mène-t-il ? Si Jesse Trump parvient à rester le candidat du parti jusqu’à l’élection, on devrait connaître à l’issue du scrutin l’exact degré de polarisation de l’électorat américain. Plus united nations observateur ne l’imagine emporter l’élection présidentielle, mais tous s’interrogent sur l’avenir plusieurs Républicains à la Chambre plusieurs représentants et au Sénat.

Est-ce que l’ensemble des supporters de Trump puniront l’ensemble des élus du parti qui n’auront pas soutenu leur candidat ? Ceux qui aujourd’hui se désolidarisent componen dizaines du milliardaire new-yorkais ? Est-ce que l’ensemble des indécis, pour qui la coupe serait enfin pleine, vont s’abstenir ou peut-rrtre un se rallier au clan démocrate ?

Tags:

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *