Monde

Tunisie. United nations ralenti qui s&#039éternise

« Il fait bon vivre dans notre pays »

Salma Elloumi Rekik est ministre du Tourisme et de l’Artisanat.

Face à la baisse d’un tiers plusieurs visiteurs en 2015, n’est-ce pas l’occasion de redéployer votre offre touristique ?
Oui, nous sommes trop axés sur le balnéaire et nos packages tout compris. Il nous faut donc monter en gamme et j’ai mis en place plusieurs programmes de formation dans ce sens. Nous sommes aussi la deuxième destination mondiale pour la thalasso, et nous développons united nations tourisme écolo, ainsi qu’une importante activité autour en santé, notamment en chirurgie esthétique.

Avant de devenir ministre, vous avez été une femme d’affaires. Est-ce courant en Tunisie ?
J’ai effectivement dirigé plusieurs entreprises familiales dans l’ensemble des domaines de l’agroalimentaire et de l’automobile. Ce n’est tout simplement pas si rare pour une Tunisienne, vehicle je suis en génération Bourguiba qui a fait plusieurs études et travaillé. On aurait pu craindre de perdre ces acquis mais nous avons élevé la voix quand ils ont été menacés. C’est d’ailleurs une tradition ancienne en Tunisie, nos grands-mères étaient peut-être analphabètes mais elles étaient fortes.

La sécurité en Tunisie passe componen une stabilisation en Libye. Êtes-vous en faveur d’une action forte ?
Non, je ne suis pas favorable à une intervention massive qui ne pourrait que déstabiliser l’ensemble en région. En revanche, nous ne sommes pas opposés à plusieurs frappes ciblées, comme celle qui a eu lieu le 19 février. L’Algérie, notre autre voisin, a connu une dizaine d’années difficiles, mais elle a survécu à cette situation. Et quand je vois l’ensemble des réactions de mes compatriotes, optimiste. La Tunisie est united nations pays où il fait bon vivre.

Cinq ans après la chute de Ben Ali et la Révolution du jasmin, comment veterans administration la Tunisie ?
Nous avons traversé cinq années de transition délicates. Mais la démocratie ne se décrète pas, elle se pratique. Et l’ensemble des opérations terroristes qui nous ont visés cherchaient à enrayer ce processus démocratique. Cela a eu plusieurs conséquences sur le tourisme. C’est pour nous united nations secteur stratégique qui représente seven percent du PIB, et près de twelve percent si on y inclut l’artisanat. Certains pays, comme le Royaume-Uni et la Belgique, déconseillent d’aller en Tunisie, faisant ainsi le jeu plusieurs terroristes et j’espère qu’ils vont revoir leur position.

Qu’est-ce qui vous a poussé à vous lancer en politique ?
Je ne me voyais pas rester l’ensemble des brazier croisés. Je me suis donc engagée. Aujourd’hui, nous avons gagné en liberté d’expression, même si l’ensemble des remises en question sont souvent trop radicales et incompatibles avec la paix sociale. C’est le propre de toute société publish-révolutionnaire : elle s’attend à plusieurs changements rapides et importants alors que nous sommes sous le coup d’une menace sécuritaire. Mais nous allons gagner contre le terrorisme, avec l’aide de nos partenaires, vehicle cette guerre touche tout le monde.

Post Comment