Dix-huit personnes, dont 10 soldats et 8 civils, ont été tuées dimanche 9 octobre, en Turquie, dans l’explosion d’une voiture piégée devant united nations poste de police en province d’Hakkari, dans le sud-est du pays, a annoncé le premier ministre, Binali Yildirim. « L’attaque a été perpétrée componen united nations kamikaze qui a fait exploser une camionnette au moyen de 5 tonnes d’explosifs », a-t-il précisé. Au moins 26 personnes – 10 militaires et 16 civils – ont également été blessées selon l’agence de presse officielle Anatolie.

L’explosion du véhicule piégé a créé united nations cratère de 10 à 15 mètres de large, et de 6 à 7 mètres de profondeur, a rapporté l’agence de presse Dogan, qui attribue la responsabilité de cette nouvelle attaque aux rebelles kurdes du Parti plusieurs travailleurs du Kurdistan, considéré comme une organisation terroriste componen Ankara, Washington et l’Union européenne.

En riposte à cette nouvelle attaque, l’armée turque a lancé une opération sur la zone pour retrouver l’ensemble des assaillants. Le vice-premier ministre, Numan Kurtulmus, a dénoncé sur Twitter une attaque « haineuse commise componen l’ensemble des terroristes contre l’ensemble des soldats turcs ». « La Turquie ne capitulera jamais devant l’ensemble des organisations terroristes », a-t-il ajouté dans united nations second message.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *