Pour se défendre, le prévenu a assuré devant le tribunal correctionnel de Paris qu’en réalité, il plaisantait et se moquait de ses correspondants. “C’est une décision d’une sévérité qui se veut exemplaire, mais qui peut ¨ºtre totalement inadaptée et en inadéquation avec la réalité du dossier”, a réagison avocat, Me Martin Méchin, ajoutant que boy client ne présente “aucune dangerosité”.

Le prévenu, Youssef L., a échangé début 2016 avec deux personnes sur l’application. Il lui est reproché d’avoir incité le premier à se rendre en Syrie et d’avoir proposé au second, aux “problèmes psychologiques manifestes”, de commettre plusieurs attentats en France. Youssef L. a été également reconnu coupable de consultation habituelle de contenus de propagande jihadiste après s’être abonné à une chaîne revendiquée componen l’Etat islamique sur ce réseau.

United nations homme de 29 ans a été condamné, vendredi 30 septembre, à quatre ans de prison, dont deux avec sursis, pour avoir incité united nations de ses correspondants à commettre united nations attentat sur la messagerie chiffrée Telegram.

Tags:

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *