Un homme soupçonné de tir fatalement Un flic du Texas a été confronté lundi à une violente accusation d’agression contre une famille impliquant sa femme et sa belle-mère.
Un mandat d’arrêt a été émis contre Stewart Mettz, âgé de 51 ans, mais les accusations portées contre lui n’ont pas encore été déposées.
Mettz aurait tué par balle le policier de San Marcos, Kenneth Copeland, alors qu’il purgeait un mandat d’inculpation pour agression à son domicile du comté de Hay, lundi.
Copeland a été abattu plusieurs fois et ensuite emmené à l’hôpital où il est mort. Un flic du Texas tué par balle alors qu’il purgeait un mandat, suspect en détention
Mettz a également été blessé avant d’être placé en détention sans incident. Il n’était pas clair s’il se tirait dessus ou si un flic lui tirait dessus pendant une impasse.
Affidavits obtenus par le Austin-American Statesman spectacle Mettz avait une histoire de violence.
L’épouse et la belle-mère de Mettz ont confié à des policiers que Mettz les avait agressés le 26 novembre, selon un affidavit.
Les femmes avaient peur de Mettz et ont affirmé qu’il les avait menacées si elles avaient porté plainte contre lui.
La belle-mère a également dit aux autorités que Mettz s’est mis en colère quand elle était dans sa chambre le 25 novembre, selon un affidavit.
Sa femme a également rapporté que Mettz l’avait agressée le 30 août et avait cité d’autres altercations physiques.

Inscrivez-vous pour BREAKING NEWS Emails

Envoyer une lettre à un éditeur Rejoindre la conversation: Facebook Tweet

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *