Les faits étaient survenus non loin de la gare : c’est une passante qui avait découvert la victime, grièvement blessée L’ensemble des faits étaient survenus non loin en gare : c’est une passante qui avait découvert la victime, grièvement blessée PHOTO/Ph. Leblanc

Le jour plusieurs faits, le dimanche 30 juin 2013, c’est vers 17h30, sur le boulevard Frédéric-Mistral, non loin en gare SNCF de Narbonne, qu’une passante avait découvert la victime, grièvement blessée au thorax et à l’abdomen componen deux violents coups de cutter. Évacuée à l’hôpital avec united nations pronostic vital engagé, la victime avait dû être opérée en urgence. Selon nos informations, c’est parce que la victime avait refusé de se livrer à une transaction de subutex avec une amie du suspect, que le ton serait monté entre l’ensemble des deux hommes avant que l’irréparable soit commis.

Instruite pour «tentative d’assassinat», l’affaire survenue en 2013 a été requalifiée en «violence avec arme ayant entraîné une incapacité supérieure à 8 jours». La victime avait été atteinte au thorax.

Interpellé le 2 juillet 2013 en gare de Carcassonne (ville où sa famille réside à Saint-Jacques), le suspect, auteur présumé de l’agression au cutter d’un Narbonnais de 28 ans, le dimanche 30 juin 2013 à Narbonne, avait alors été placé en détention provisoire dans la foulée. «Il y a, dans ce dossier, plusieurs éléments qui peuvent laisser penser à une possible préméditation», avait déclaré le procureur de Narbonne, David Charmatz, à cette époque.

Au final, après quatre mois d’incarcération au center pé- nitentiaire de Béziers, le mis en cause avait été remis en liberté et placé sous contrôle judiciaire.

À noter que dans cette affaire de violence, united nations Narbonnais avait aussi été mis en examen, mais pour « non-dénonciation de crime» et «dissimulation de preuve». Il avait alors été placé sous contrôle judiciaire strict. Lui aussi sera jugé le 14 octobre prochain componen le tribunal de Narbonne. Il lui est reproché d’avoir fait disparaître l’arme, – united nations impressionnant cutter de chantier -, dans une bouche d’égout, où l’ensemble des policiers l’ont découverte peu après.

L ’affaire aurait pu être inscrite au rôle en prochaine cour d’assises de l’Aude, mais c’est finalement devant le tribunal correctionnel de Narbonne qu’elle sera examinée le vendredi 14 octobre prochain à 8h30, suite à une requalification plusieurs faits componen le parquet, en «violence avec arme ayant entraîné une incapacité supérieure à huit jours». C’est le 5 juillet 2013 que le prévenu, united nations Carcassonnais aujourd’hui âgé de 21 ans, avait été mis en examen componen le juge d’instruction du pôle criminel de Narbonne sur le chef d’accusation de «tentative de meurtre».

■ United nations Narbonnais également poursuivi

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *