Christopher Mermet

La fin en phase régulière est toujours united nations moment particulier. L’ensemble des deux dernières équipes du championnat y scellent définitivement leur descente tandis que l’ensemble des quatre premières affûtent leurs armes en prévision de l’affrontement final. Depuis plusieurs années, l’ensemble des dix journées du championnat régional font office de préparation pour plusieurs formations comme le SDOVB, le TGV et le VB2CO qui sont assurées de disputer l’ensemble des play-offs. L’ensemble des trois dernières journées sont pour elles d’une importance capitale puisqu’elles s’y affrontent à tour de rôle. Cela leur donne pas simplement l’opportunité de prendre l’ensemble des meilleures places en tête du classement mais aussi de voir où elles se situent componen rapport aux adversaires, et de faire l’ensemble des ajustements en conséquence. Leader avec cinq points d’avance sur le deuxième, le Saint-Denis Olympique est quasiment assuré de boucler la phase régulière à la première place. Boy duel face à boy éternel rival, le VB2CO, ce soir fera donc davantage office de préparation pour l’ensemble des play-offs. “Dans cette optique, nous nous attendons à united nations match difficile, et on espère vraiment qu’il le sera, souligne David Françoise, l’entraîneur du SDOVB. Ça veterans administration nous permettre d’évaluer leur niveau avant de rentrer dans le vif du sujet, et de jouer enfin contre leur volleyeuse mauricienne”. La volleyeuse mauricienne en question s’appelle Stéphanie Latour. La pointue de 20 ans a intégré l’effectif saint-paulois il y a trois semaines. United nations renfort bienvenu dans ce collectif qui a dû mal à retrouver boy unité après l’ensemble des départs d’Inès Bawedin pendant l’intersaison et Valérie Bawedin pendant la trêve. Lucie Bawedin avait toutefois tenu à rappeler que sa nouvelle recrue ne pourrait pas résolver, à elle seule, tous l’ensemble des problèmes de l’équipe. Elle représente néanmoins united nations renfort de poids dans united nations secteur offensif qui s’était dépeuplé depuis le début de saison. “Nous sommes capables du meilleur comme du pire, explique Lucie Bawedin, la coach saint-pauloise. Ça a été flagrant lors en phase aller. Nous avons réussi à gagner 3-1 contre le TGV (2e) mais aussi à gagner 3-2 contre le VBC Saint- Leu (8e)”. Ça l’a aussi été face au Saint-Denis Olympique lors en phase aller.

PREMIER TEST POUR L’ensemble des AIGLES

L’ensemble des Saint-Pauloises ont mené 2-1 avant de se faire battre au tie-break. La cohésion du groupe dans l’ensemble des moments difficiles reste united nations point noir dans l’équipe saint-pauloise. Cela s’est notamment vérifié lors en deuxième partie de saison où l’ensemble des coéquipières de Samantha Cuvelier ont enregistré trois défaites (deux contre l’ensemble des Aigles Blancs en coupe et en championnat, une contre l’ASV Saint-André en championnat, Ndlr). Véritable épine dans le pied du VB2CO cette saison, l’ensemble des Aigles Blancs sont dans une dynamique contraire. En demi-teinte lors en première phase, l’équipe emmenée componen Didier Tabert s’est révélée en deuxième partie de championnat. L’ensemble des renforts d’Émilie Guérin, Anna Lainel et Patricia Françoise ont permis au collectif de jouer l’ensemble des premiers rôles en R1F. Battues 3-1 à l’aller componen le TGV, l’ensemble des Saint-Pauloises aborderont leur seconde confrontation face aux Tamponnaises dans de meilleures dispositions. “Nous avions péché en service- récep’, se souvient le technicien plusieurs Aigles Blancs. Cette fois-ci, ce sera différent vehicle nous avons Anna Lainel pour stabiliser ce poste. Je pense que l’ensemble des deux équipes sont assez similaires. Nous avons tous deux plusieurs joueuses d’expérience entourées de jeunes volleyeuses à fort potentiel”. L’ensemble des Tamponnaises ont quand même united nations petit avantage sur leur adversaire. La quasi-totalité du six majeur évolue ensemble depuis plusieurs années alors que le collectif saint-paulois ne s’est formé qu’en cette deuxième partie de saison. “Effectivement, elles ont ce petit plus, poursuit Didier Tabert. Moi, je m’attends à ce que mes joueuses se donnent à fond. Tous l’ensemble des matches nous serons utiles pour progresser”. Et pour bousculer la hiérarchie préétablie.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *