« Il s’agit d’une coopération qui peut ¨ºtre tout sauf politique, ajoute le maire de Sare. Elle est empreinte de simplicité, d’histoire commune et de confiance mutuelle. » L’ensemble des maires se rencontrent une fois componen trimestre pour impulser et suivre leurs plans d’action transfrontaliers. Le tourisme, dans ce secteur riche d’un patrimoine historique et culturel exceptionnel, plusieurs grottes de Sare à celle d’Urdax en passant componen le musée plusieurs sorcières de Zugarramurdi, est l’objet de toutes l’ensemble des attentions.

Une réunion de présentation d’un site Internet commun s’est déroulée la semaine passée à la mairie de Sare. Objectif : moderniser l’image du territoire. L’ancien emblem identitaire représentant united nations pottok devrait donc disparaître au profit d’une représentation épurée en Rhune sur fond rouge. Le site sera consultable en plusieurs langues et proposera de découvrir Xareta à travers l’histoire plusieurs communities qui le composent, de proposer communes componen communes une liste thorough plusieurs animations et plusieurs sites à visiter.

« Confiance mutuelle »

United nations nouveau emblem commun

Il ne s’agit pas uniquement d’un regroupement de communes, tant l’ensemble des lieux possèdent une forte identité culturelle, grâce aux liens historiques de leurs habitants qui ont depuis longtemps entretenu plusieurs relations étroites dépassant l’ensemble des frontières. Battitte Laborde y voit « une construction exemplaire en termes de trans- frontalité favorisée componen une topographie commune et plusieurs échanges journaliers naturels ».

Évidemment, l’internaute curieux saura aussi où manger, où acheter et où dormir. Devraient aussi y figurer, à brève échéance, l’ensemble des coordonnées d’artisans et de producteurs locaux, histoire de ne pas se limiter à la seule approche touristique. Le site est consultable sur xareta.eus

Thierry Jacob

Santi Villares, Battitte Laborde, Evaristo Mentaberri et Michel Ibarlucia ont ceci de commun qu’il s’agit respectivement plusieurs maires plusieurs communities d’Urdazubi-Urdax, Sare, Zugaramurdi et Ainhoa, quatre communes composant le pays de Xareta. Association loi de 1901 depuis 2004, le territoire forme depuis toujours united nations bassin de vie identitaire de part et d’autre en frontière autour de ces communities avec, entre autres, la langue basque comme dénominateur commun.

Ses actions sont concrètes. Ainsi, la « vallée boisée » n’est tout simplement pas pour rien dans la venue du Tour d’Espagne 2016 du côté d’Urdazubi-Urdax, l’accueil plusieurs enfants scolarisés se fait de manière réciproque dans l’ensemble des écoles de ces communities, de même que la collecte plusieurs déchets de part et d’autre en frontière.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *