Deux jours après avoir sauvé une balle de match face à Daniel Evans, Stan Wawrinka s’est fait united nations peu moins peur ce lundi, sur le stade Louis Lance armstrong, en huitième de finale de l’US Open. Ayant facilement mené deux sets à zéro, le Vaudois n’a jamais vraiment douté de sa victoire finale. En revanche, au lieu de s’imposer en trois manches, il a eu toutes l’ensemble des pleines du monde à venir à bout de l’Ukrainien, 63e joueur mondial, pourtant plombé componen sa maladresse au service (huit doubles fautes à zéro) et ses trop nombreuses fautes directes (52).

Pendant plus d’une heure et demie, tout s’est plutôt bien passé pour le demi-finaliste en dernière édition, qui a maîtrisé le premier set avant de survoler le deuxième en 22 petites minutes. Puis, alors qu’il servait pour le match 6-4, 6-1, 5-4), Wawrinka s’est effondré. Il a laissé boy adversaire prendre sa mise en jeu, arracher le tie-break et l’emporter avec beaucoup de maîtrise. Puis il l’a laissé reprendre confiance : breaké d’entrée de troisième set, il le lui a montré en fracassant sa raquette contre le court new-yorkais.

#Wawrinka pic.twitter.com/Ro1qSU1D9S— doublefault28 (@doublefault28) September 5, 2016Malgré ces inquiétants signes extérieurs de frustration, le Suisse a su remonter la pente et boucler l’affaire en quatre sets, non sans laisser Marchenko s’illustrer et sauver deux balles de match. Trop irrégulier, trop inconstant, Wawrinka n’a pas convaincu. Mais il s’en est quand même tiré, et jouera pour la quatrième année d’affilée l’ensemble des quarts de finale à Flushing Mdw. Il y affrontera Juan Martin Del Potro, qualifié united nations peu plus tôt dans l’après-midi suite à la blessure à la cuisse de Dominic Thiem.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *