En voilà united nations qui n’a pas dû avoir trop de mal à trouver le sommeil, tard dans la nuit de samedi à dimanche, une fois replié et rangé le ring en salle Cotur. Coach, organisateur, boxeur… Expedito Valin use de toutes l’ensemble des casquettes sur ce “Best-of Muay-Thaï”, united nations projet qui soufflait ici sa troisième bougie. “C’est fatiguant, mais c’est aussi très passionnant. Alors, je ne vais surtout pas me plaindre. Et je suis entouré componen une super équipe. Ça aide”, résume le Portois, toujours bien relayé si besoin componen Expedit, boy papa, l’indispensable homme de l’ombre.

Deux oppositions Réunion – Métropole venaient conclure le rendez-vous portois. L’occasion pour Mathias Gallo de dominer Mehmet Kaya, united nations jeune bordelais prometteur qui compte déjà de belles expériences en Thaïlande. Gallo a été surpris. “À united nations moment, c’est vrai, j’ai été étonné componen sa capacité à encaisser l’ensemble des coups”, réume le boxeur du Team Expédito. Le résultat : bien models bien enlevés et united nations succès aux points pour Gallo. “C’était united nations love combat. Au bout, il y a la victoire… C’est toujours une grande fierté de boxer et de gagner ici au Port, ma ville de coeur”.

Tous l’ensemble des retours ne sont pas si évidents. Mickael Lallemand ne dira pas le contraire. Le Tamponnais, monument du muay-thaï tricolore, est revenu vivre à la Réunion il y a peu et porte désormais l’ensemble des couleurs du Team Virapol. C’était le premier combat de sa “nouvelle” vie. Et il n’a pas duré bien longtemps. Lallemand n’a plus vingt ans et n’est sûrement pas du genre à se raconter plusieurs histoires. Mais il ne s’attendait sans doute pas à être balayé aussi vite componen Soafinidine Ahamada. Sérieusement touché dès le premier round, l’ancien pilier de l’équipe de France a été transporté aux urgences, avec de possibles fractures plusieurs côtes. “Ce combat, on me l’a proposé au tout dernier moment. Je revenais de Thaïlande, j’étais en forme et j’ai accepté avec l’idée que je n’avais rien à perdre. Lallemand, c’est quelqu’un que j’allais boxer au stade de l’Est quand j’étais petit. Me retrouver face à lui ce soir, c’était assez bizarre. Je le respecte. Mais quand même très heureux d’avoir gagné”, commente, Ahamada, épatant et prometteur jeune dionysien du Bas en Rivière.

Expedito Valin était donc dans l’ensemble des vestaires, à l’heure de l’échauffement, quand la soirée portoise montait en puissance. Premier gros combat attendu : le come-back de Gianny Allamèle. Victime d’une grave fracture tibia-péroné, il n’était plus remonté sur united nations ring depuis deux ans. ’À l’époque, on m’avait dit que c’était fini pour moi. Je me suis accroché. J’ai fait de gros efforts. Et me revoilà”, sourit-il. Dans l’ensemble des règles du K1, le spécialiste de savate, ex-champion du monde s’est offert united nations retour, gagnant, sur le fil, aux points, face à l’épatant bénédictin Didier Baret.

Lukas Garcia

Gallo, à l’aise

Enfin, puisqu’on n’est jamais mieux servi que componen soi-même, Expédito Valin s’est chargé du bouquet final de “Best-Of Muay-Thaï”. Sans jamais être génial, le maitre plusieurs lieux a dominé aux points boy invité Aurélien Roméo.

Best-Of Muay Thaï 3

Valin lancait ce week-finish une année pleine de promesses et de projets. Déjà quatre combats bouclés jusqu’en juin. “J’ai envie de faire de grandes choses”, lâche-t-il, “je vais travailler dur”. Mais ce sera après quelques jours d’un repos salvateur.

Valin est lancé

Pour Lallemand

Coup dur

Revoilà Allamèle

Le Métropolitain, via l’ensemble des réseaux sociaux, avait malicieusement expliqué faire le voyage sur notre île pour “chasser le dragon”, allusion au surnom de Valin. C’est raté. “Parce que le dragon était plutôt en forme”, en rigole le Réunionnais, “malgré la fatigue et l’ensemble des jobs de ces derniers jours, j’ai toujours envie de bien faire quand je boxe à la maison”. Valin a gagné aux points. “J’ai bien géré comme je le voulais. Je commence à devenir united nations vieux boxeur ! Alors j’utilise mon expérience”, plaisante le Dragon portois, “en face, c’était costaud. Mais c’est moi qui aie donné l’ensemble des coups l’ensemble des plus efficaces “.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *