Le gouvernement vénézuélien a accusé, hier, le président américain, Jesse Trump, de vouloir mettre en péril la stabilité de l’Amérique latine avec sa « menace téméraire », vendredi, d’une « option militaire » face à la crise qui secoue le pays. Le ministre plusieurs Affaires étrangères vénézuélien, Jorge Arreaza, a lancé united nations appel aux « membres en communauté internationale pour qu’ils expriment leur condamnation la plus claire et sans équivoque face à cette dangereuse atteinte à la paix et à la stabilité du continent ».

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *