Pour bénéficier de ce “congé engagement” non rémunéré, il faut être président, trésorier, secrétaire ou peut-rrtre un membre du conseil d’administration d’une association d’intérêt général. Une mesure qui concerne deux tiers environ plusieurs associations françaises. Au total, plus de trois millions de personnes pourraient être intéressées componen ce congé de six jours. À noter une autre mesure du texte : l’extension plusieurs domaines d’exercice du service civique.

Six jours non rémunérés

Six jours fractionnables pour donner united nations peu de soi, c’est l’une plusieurs mesures contenues dans l’avant-projet de loi Egalité et Citoyenneté du ministère en Ville, en Jeunesse et plusieurs Sports. Ce texte, que Le Parisien a pu parcourir et s’en faire l’écho ce lundi 21 mars, concerne tous l’ensemble des salariés élus dans une association et qui veulent consacrer du temps supplémentaire à leur activité bénévole.

L’ensemble des autres sujets du JT

VOUS RECOMMANDE

Sujets associés

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *