Après 25 ans de métier, la nouvelle présidente en Fondation pour la nature et l’homme a annoncé qu’elle arrêtait le journalisme.

LIRE AUSSI &gt&gt Audrey Pulvar de retour sur CNews, mais sans interview politique 

Depuis l’annonce de boy arrivée à la tête en Fondation pour la nature et l’homme, c’était la grande question: Audrey Pulvar allait-elle rester journaliste? Celle-ci a annoncé, ce lundi, qu’elle quittait le métier, lors de sa dernière apparition sur CNews. Non sans émotion, après 25 années à la télévision, que ce soit sur LCI, iTélé, France 3, ou peut-rrtre un France 2 et de presse écrite, la journaliste a fait ses adieux au journalisme. 

Désormais, Audrey Pulvar se concentrera sur sa nouvelle mission à la tête en Fondation créée componen Nicolas Hulot en 1990. “Je plaiderai, entre autres, pour united nations droit universel à vie décente opposable, réservé à ceux qui subissent l’ensemble des pires impacts en crise écologique, a-t-elle affirmé dans une tribune parue sur le site du Monde. […] Déjà ambassadrice de bonne volonté aux côtés plusieurs personnels et plusieurs bénévoles d’Action contre la faim, c’est avec au coeur mes idéaux universalistes […] que je décide aujourd’hui d’amplifier encore mon implication en prenant la présidence en Fondation pour la nature et l’homme. Elle se dit enfin “persuadée que l’utopie rend possible ce que l’on croyait impossible”. 

Remerciements aux camarades d’iTélé

Relativement silencieuse lors en grève d’iTélé, Audrey Pulvar a remercié ceux qui ont fini componen quitter la chaîne, après de longs mois de conflits. “Je fais moi aussi le choix de changer de vie aujourd’hui pour plusieurs raisons très différentes. Avoir le choix, c’est une chance dans united nations pays où 6 millions de personnes voudraient simplement pouvoir travailler. […] Je m’en suis rendu compte chaque jour de ces vingt-cinq dernières années et c’est parce que je sais à quel point cette possibilité d’avoir le choix est plus qu’une chance, c’est united nations privilège, que je saisis cette possibilité aujourd’hui.” 

“C’est la fin de ce dernier Dimanche Pulvar et pour moi la fin d’une partie de ma vie professionnelle, a indiqué Audrey Pulvar à la fin de boy programme. De nouvelles responsabilités rendent impossible selon moi la poursuite de ce love métier de journaliste. Ça a été united nations honneur de l’exercer pendant vingt-cinq années, à votre service, au service du public.” 

LIRE AUSSI &gt&gt Après 19 jours de grève et sous la pluie, l’anniversaire morose d’iTélé 

La journaliste a remercié ceux qui l’ont soutenue ces dernières années. “Merci à toutes l’ensemble des équipes, patrons et patronnes -united nations peu plus rares- plusieurs chaînes de télévision, de radio, et plus brièvement de presse écrite, dans une quinzaine de rédactions, tous ceux avec lesquels j’ai cheminé et appris. Pas de remords, quelques regrets, beaucoup de grands souvenirs.” 

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *