Interrogé sur l’enseignement du roman national, thème de la droite lors de la campagne présidentielle, l’ancien directeur de l’Essec plaide pour un enseignement chronologique de l’Histoire et pour enseigner “des sentiments positifs”.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *