le

l’IMPROVISATION. Le festival Fériir invite à Lespas et à la Cerise (St Paul). Cette cinquième édition accueille des talents en provenance d’Israël et de la Nouvelle-Calédonie.

Lespas et à la Cerise, la “combo est idéal et est offensant” de la Ligue d’improvisation de la Réunion. Le Festival de plaisir et international d’improvisation de la Réunion, ou Fériir, commence mardi prochain dans les deux chambres Saint-Pauloises. Les invités et les créations de cette cinquième édition, ce sont d’ailleurs. Inbal Lory, Israélienne, et va jouer ses scènes, en anglais, accompagné d’un traducteur. “Chaque année, nous voulons mettre une touche de voix original“, a déclaré Lisa Mela, de la loi de l’impôt.

Deuxième invité, Edward Wamynia improvisera une chanson sur la scène de Lespas. Le Néocalédonien a produit une comédie musicale sur Broadway. La dynamique grand-père n’abandonne pas les montrer, et continue à soutenir le festival. Le directeur a travaillé avec les comédiens M. Fraize et Issa Doumbia. “Papy apporte un accompagnement des artistes majeurs de l’impro”, offre de Yoann Olivier, responsable du festival. Lisa Mela s’engage à : “Il nous encourage à écrire et qui mobilise l’ensemble de son réseau.

L’artiste est bien placé pour en parler parce que sa dernière création est le fruit d’une collaboration avec Papy. Leur spectacle “Schmol”, présenté lors du festival oscille entre le théâtre et l’improvisation. “C’est une sorte d’écriture de plateau, qui affiche cinq caractères”, tente de décrire Lisa Mela.

“BRANCHE de la LUMIÈRE”

pour le Manque de lieu, les organisateurs ont été contraints d’annuler l’édition de 2016. Cette fois, ils espèrent combles, ravie de voir que l’improvisation est séduit de plus en plus à La Réunion. Yoan Olliver a ajouté : “Les premières scènes, joué il y a sept ans, a attiré environ 40 spectateurs. Maintenant, des centaines de personnes regardent les acteurs de l’extérieur”. Certains artistes locaux se sont transformés en des professionnels du spectacle après avoir participé à des “mardis de l’impro.”

“Ce qui impressionne le public, c’est de voir que les discours ne sont pas écrites, explique Lisa Mela, la Ligue d’improvisation sur l’île de la Réunion. de L’impro, c’est une branche de la lumière, pour ceux qui aiment l’humour, mais aussi de poésie et le drame. Même si il ne sera jamais aussi profond comme une pièce de théâtre répété, depuis les artistes ont été mis en place en quelques minutes, à peine.”

C. M.

Programme

A Lespas

  • mardi 12 décembre à partir de 20 h : “Lo Kintèt” (mardi, l’impro), “Zaza et ses fils” par Isabelle Delleaux

  • vendredi 15 décembre, à partir de 19 h : “les Clowns contre les clowns” par le grand-père, “Rêve profond” par Inbal Lory et “Casting” par Edouard Wamynia

  • samedi 16 décembre à partir de 14: 30 : “Confiture de jeunes” par Emilie Lecutiez, “La réunion” par Keng-Sam, “Schmol” par le grand-père et Lisa Mela, “Le Match des étoiles” par la loi, “les Liaisons dangereuses” par Edouard Waminya et “Frangments de la vie” de Inbal Lory.

Cherry

  • le mardi 12 décembre, 21: 30 : Improcrochet

  • le mercredi 13 décembre, à 20 h : Kipèrar

  • jeudi 14 décembre, 20 h : Triptyque

  • le vendredi 15 décembre, à partir de 19: 30 : Impro de dessin et de Socrate Histoire

  • samedi, Le 16 décembre, dès 20 h : Décrochage et l’Improvisation de danse.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *