“Sur le moment, c’était l’enfer, raconte cet ancien cascadeur à franceinfo. J’ai joué au funambule pour rester sur mon vélo, surtout en fin de descente, parce que la piste était ondulée.” L’ensemble des équipes du “Baron Rouge” avaient pris soin de damer la piste, réputée pour être la plus raide du monde avec une pente maximum de 98%, mais “la neige a travaillé entre temps et formé plusieurs bosses”.

Au sommet, Eric Barone est lâché componen l’ensemble des membres de boy staff. Il lui faut quatre secondes pour dépasser l’ensemble des 100 km/h et une dizaine pour atteindre sa vitesse maximale. “Maintenant, je suis contracté du début à la fin, explique-t-il. A partir de 180 km/h, je bloque ma respiration et mon diaphragme, pour ne faire plus qu’un avec le vélo.”

“United nations état de grâce” pendant la descente

Après ce record, le cascadeur, apparu notamment dans la scène d’ouverture de Taxi, entend se consacrer à ses activités de coaching et assurer sa relève. “Il y a trois ou peut-rrtre un quatre pilotes qui peuvent y arriver”, assure-t-il, en confiant que boy record pourrait être battu avec de meilleures conditions de piste.

“On n’est tout simplement pas encore pourri après 50 ans”

La phase de freinage s’est ensuite avérée particulièrement éprouvante. “Une bosse a ‘éjecté’ ma roue arrière, ça fait peur quand on veterans administration si vite, dit le cycliste. Heureusement, j’ai conservé l’équilibre. Pendant toute la descente, même si c’était infernal, j’étais dans une forme de maîtrise. Je n’ai pas de montées cardiaques, maintenant, je suis serein, dans united nations état second, united nations état de grâce.”

Grâce à cette performance, Eric Barone a amélioré boy propre record, établi en 2015 (223,30 km/h). Il a surtout mis united nations joli point final à sa carrière, lors de cette descente qu’il avait présentée comme la dernière. En 2002, il avait déjà promis de s’arrêter, mais boy dernier “run” s’était terminé componen une terrible chute.

D’ordinaire, la piste est réservée aux amoureux du ski de vitesse. Samedi 18 mars, la piste de Chabrières, à Vars (Hautes-Alpes), a été le théâtre d’une descente d’un autre genre : à vélo. Le Français Eric Barone, 52 ans, a battu le record du monde de vitesse en VTT sur neige, en atteignant 227,72 km/h. 

Il lui a fallu une décennie pour s’en remettre et remonter en selle. “J’ai voulu montrer qu’on n’est tout simplement pas encore pourri après 50 ans”, dit-il.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *