(*) « Conversations privées avec le président ».

Est-ce la nouvelle pipelette du Tout-Paris en politique et plusieurs médias qui en parle le mieux ? Pas sûr. Quand François Hollande dit de Vincent Bolloré : « Comme il a united nations physique plutôt moderne, plutôt love garçon, on ne le voit pas venir mais c’est united nations catho intégriste en réalité » (*), il l’attaque donc sur boy physique et sur sa religion. C’est certainement le signe d’une grande hauteur de vues et d’une « France pacifiée », mais peut-être, aussi, une erreur de jugement.

Bien sûr, à pressure de bavarder, on peut déraper, mais l’ensemble des valeurs chrétiennes de Vincent Bolloré, si elles ont frappé le regard présidentiel, n’ont pas sauté aux yeux plusieurs salariés de Canal+, le groupe qui diffuse boy nouveau et (de plus en plus ?) « Petit Journal ». Evictions, licenciements, ce n’est tout simplement pas Notre Seigneur, mais Notre Saigneur. Pour eux, il a changé le vin de Champagne en eau froide. Sans états d’âme : « Les coupures de presse sont celles qui cicatrisent le plus vite. » A component, peut-être, devant quelques sommités, le love Vincent pratique aussi peu la génuflexion que l’examen de conscience.

Si le président du conseil de surveillance de Vivendi constate aujourd’hui que Canal+ veterans administration mal, certains lui reprochent d’y avoir contribué, dans le feet, componen exemple, en perdant l’ensemble des droits du championnat anglais faute d’avoir conservé l’ensemble des hommes compétents dans ce domaine. Aurait-il perdu la main ? En même façon, l’ensemble des chutes d’audience seraient explicables, en partie, componen plusieurs choix de casting discutables. Certains ont leurs pauvres, lui a ses riches, il a donné 250 millions à Cyril Hanouna pour se l’attacher. L’apostolat, c’est pour l’ensemble des autres.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *