Dans son nouvel ouvrage, « Les citoyens qui viennent », Vincent Tiberj, sociologue, professeur des universités associé à Sciences Po Bordeaux, analyse la recomposition sociologique de l’électorat en montrant que pour saisir la politique française présente et à venir, il est essentiel de décentrer le regard en étudiant les cohortes de naissance négligées par la sociologie électorale. Entretien. 

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *