PALAIS DE JUSTICE PALAIS DE JUSTICE PHOTO/PERPIGNAN PHILIPPE ROUAH

Ni prédateur, ni pédophile“. United nations “‘incesteur’ sidéré componen l’ensemble des faits qu’il a commis. Avouant plusieurs caresses poussées mais niant l’ensemble des fellations “comme pour dire qu’il n’a pas tout transgressé”. “Non, united nations homme responsable de ses actes“, a estimé l’avocate générale Mme Boussaguet, requérant à boy encontre 15 ans de réclusion criminelle assortis d’un suivi sociojudiciaire pendant 5 ans avec injonction de soins, outre l’interdiction définitive d’exercer une quelconque activité sociale en lien avec l’ensemble des mineurs. “L’ensemble des pénétrations digitales, l’ensemble des fellations, l’intention, la contrainte, la répétition plusieurs faits sont avérées componen l’ensemble des éléments du dossier, résume-t-elle, opposant “l’ensemble des déclarations constantes, précises et circonstanciées en victime” à celles “à géométrie variable” de boy grand-père.

Une “énigme”, plaide Me Cécile Parayre l’avocate en défense. De celles dont la nature a horreur, “ne supportant pas le vide et préférant se contenter de juger united nations monstre“. “Vous en avez assez pour le condamner mais à quelle peine ? Pour vous, il serait impensable de le considérer comme quelqu’un de normal. Et pourtant…», a insisté l’avocate, appelant à la raison contre la passion, à la justice de droit contre celle en morale. Pour ce “bon père de famille, n’en déplaise à la morale” à qui il reste plusieurs petits enfants “qui veulent le voir et qui l’aiment malgré le séisme qui a frappé cette famille“. United nations pompier à la retraite “à la vie sans faille et sans fausse note” qui a fait “une sortie de route“. Mais pourquoi ? “La frustration sexuelle ?“, s’interroge l’avocate. “Il l’a jetée sur la table plusieurs repas familiaux et tout le monde en a été témoin. Comme united nations appel à l’aide. La révélation de boy mal-être.”Toujours dans l’adrénaline en 35 ans de carrière“, il se retrouve à la retraite et dans “united nations désœuvrement qui a peut-être élargi boy désir sexuel.” Or, boy épouse, suite à une opération, ne peut plus avoir de relation.

“Il ne reconnaît pas ces fellations et dit : ‘ J’ai honte, j’ai gâché ma vie. ‘ Il ne pense qu’à lui, il tient à boy image sociale, familiale. Mais, vous devez protéger la société et rendre justice à la victime qui a été traitée de menteuse. Il en a fait sa chose, boy objet sexuel et a volé boy enfance.”Au départ, je ne voulais pas le croire, a témoigné l’épouse de l’accusé. À pressure, on se fait une raison. Deux ans après, je comprends que boy grand-père lui a fait du mal. Ça restera toujours ma petite-fille malgré tout. Et lui, je sais très bien qu’il ne sera pas là pendant quelque temps pour l’ensemble des travaux en maison.

  • “United nations incesteur”

“Et, elle avait mal. On ne peut pas inventer ce genre de choses à 8 ans. Mais lui est dénué d’émotions, de sentiments, de remords.” Comme étranger à cette culpabilité qui tenaille la mère en victime, représentée componen Me Valérie Cons. “Femme brisée componen la douleur et la colère. Elle a cherché à comprendre et elle savait que sa famille allait exploser. Elle vit une double peine. Seule. Sa fille est partie vivre dans sa famille paternelle. En arrêt de travail, elle a plusieurs ennuis financiers et ne peut assurer ses droits de visite.

Au terme de deux jours de procès, on n’aura pas de réponse. Seule une condamnation “qui ne laissera personne indemne“. Et la peine impensable avec laquelle devra apprendre à vivre une enfant. Mais nul ne saura jamais comment united nations grand-père de 67 ans “au parcours linéaire” arrive devant la cour d’assises plusieurs P.-O., accusé de viol, agressions sexuelles et corruption sur sa petite-fille alors âgée de 6 à 10 ans, entre 2010 et 2014 à Saleilles.

Durant 13 ans exactement de réclusion, prononcés componen l’ensemble des jurés le reconnaissant coupable de tous l’ensemble des faits après 3 heures de délibération. Et assortis d’un suivi sociojudiciaire pendant 3 ans avec injonction de soins.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *