Nouvelles

Voile: Gabart, figure de proue de la Macif dans le sport

Voile: Gabart, figure de proue de la Macif dans le sport

le

Repéré en 2009 par le secteur pour les jeunes talents de la course au large de la Macif, François Gabart, qui a pulvérisé le dimanche, le record du tour du monde en solitaire, l’âge d’or du groupe d’assurance français est devenu son parrain.

La Macif n’a pas hésité à investir 5 millions d’euros dans le projet de dossier de Gabart. Une somme qui comprend “la construction du bateau et de son amortissement en sachant que vous le revendre et que même si il y a un coût assez élevé, il se vend très bien”, a souligné à l’AFP Jean-Marc Raby, directeur général depuis 2012, et il fasciné depuis l’enfance par le voile.

“Une main se pour tout ce qui permet de faire fonctionner le bateau, de l’équipe et de la logistique, et enfin une autre partie de tout ce qui est de la communication autour du bateau.”

La Macif, qui a plus de 9 000 salariés, pour un chiffre d’affaires de 6,3 milliards d’euros en 2016.

Les contrats de partenariats sportifs avec François Gabart sont révisées tous les 5 ans. “Le cycle actuel se terminera en 2019 avec la première course autour du monde de l’Ultim mais nous prévoyons. Dans les mois à venir, nous allons être amenés à réfléchir sur l’avenir”, explique le directeur général.

Avec Gabart et son aura, le dossier de la voile n’a jamais été remis en question. Le succès de Gabart sur le Vendée Globe en 2013 a eu un impact très important.

en Fonction de la Macif, il y avait près de 40 000 avantages des médias depuis 2011, environ 60% de la couverture de presse du Groupe généré par le parrainage. En 2012, l’année du départ du Vendée Globe, cette part est passée à 80%.

Le Vendée Globe dans sa poche, Gabart a ensuite été proposé à la Macif pour le suivre dans son nouveau projet: passer en multicoques et pour cela, la construction d’une maxi-trimaran de la catégorie très élitiste de l’Ultim. Le bateau a été mis à l’eau à l’été 2015.

Trois mois plus tard, Gabart remporte la Transat Jacques Vabre, et puis, en 2016, la Transat anglaise et, en juillet dernier, Le Pont avant d’exploser le record du tour du monde.

“C’est l’histoire d’une réussite, ce bateau a déjà gagné 3 courses”, est heureux Raby.

Post Comment