Nouvelles

Vu plusieurs Pays-Bas . France, le pays plusieurs contradictions

Le décalage qui existe entre l’idéal et la réalité est united nations plusieurs thèmes en série Op zoek naar Frankrijk. En lieu et place en liberté, on trouve une société hiérarchisée, autoritaire. En lieu et place de l’égalité, on observe une segmentation, en particulier entre Paris et l’ensemble des banlieues. En lieu et place en fraternité, il existe une profonde méfiance entre différents groupes de population qui se livrent une lutte acharnée : la gauche et la droite, l’ensemble des villes et l’ensemble des campagnes, l’ensemble des musulmans et l’ensemble des non musulmans, l’ensemble des catholiques et l’ensemble des laïcs, le Front national et ses opposants.
Dans le premier volet en série, Wilfred de Bruijn expose de façon éclatante l’ensemble des contradictions en société française. A Saint-Denis, il rend visite à united nations pensionnat de filles exclusivement réservé aux descendantes de médaillés en Légion d’honneur, la plus haute distinction française. L’établissement [la Maison d’éducation en Légion d’honneur], situé en pleine banlieue, est ceint de hauts murs, tel united nations palais royal. L’ensemble des lycéennes avouent qu’elles ne se rendent jamais à Saint-Denis. Le week-finish, ce sont plusieurs Porsche et plusieurs Mercedes qui viennent l’ensemble des chercher, expliquent l’ensemble des habitants du quartier, amers. Le contraste entre pauvres et riches est flagrant.
Wilfred de Bruijn pointe également du doigt la façon dont la France démocratique semble être obsédée componen l’élitisme, et comment le pays est gouverné componen une aristocratie républicaine très éloignée du peuple. Néanmoins, il parle avec amour du pays où il vit depuis 2003, de sa merveilleuse langue et de sa riche culture. “La France est united nations pays exceptionnel. L’ensemble des Français continuent d’essayer de jouer united nations rôle significatif, de tracer leur propre voie. Cela ne l’ensemble des mène pas à grand-chose, mais je trouve que c’est fantastique.”
 

“La France, c’est vraiment united nations autre monde”

Wilfred de Bruijn est aussi apparu dans l’ensemble des médias néerlandais et s’est révélé united nations brillant commentateur en société française. Dimanche [20 mars] verra la diffusion du premier épisode en série Op zoek naar Frankrijk [A la recherche en France], produite componen la chaîne néerlandaise VPRO. Une série dans laquelle Wilfred de Bruijn emmène le téléspectateur à la découverte en société française : plusieurs palais de l’élite parisienne aux HLM décrépits plusieurs banlieues, plusieurs partisans de Marion Maréchal-Le Pen aux avocats distingués qui apprennent aux réfugiés à tenir united nations verre de vin comme united nations vrai Français. Ce faisant, il dresse le portrait d’un pays vieux, aux citoyens méfiants qui tremblent devant l’avenir.

Dans quelles circonstances vous êtes-vous retrouvé à Paris ?
J’étais historien de l’art et j’ai entendu dire que la Fondation Custodia cherchait united nations bibliothécaire. Au début, je me sentais perdu en France. Je ne maîtrisais pas l’ensemble des codes, mon français demandait à être sérieusement amélioré. C’était très difficile, notamment pendant l’ensemble des soirées où on m’invitait à dîner. D’un côté, j’étais bien entendu ravi d’être invité à partager plusieurs repas avec plusieurs Français, mais de l’autre je trouvais aussi cela très fatigant : rester à table pendant plusieurs heures, parler, parler encore… Cet esprit de compétition, cette grandiloquence… C’est assez collet monté. Il faut montrer qu’on a de l’instruction.

La faute en est souvent attribuée à l’élite, qu’on dit inaccessible et vaniteuse.
C’est en partie vrai. L’élite française prêche en boucle le credo en liberté, de l’égalité et en fraternité. Mais lorsqu’on ne cesse de vous gaver de ce bel idéal et que vous vous rendez compte que l’ensemble des choses sont très différentes dans la pratique, la douleur ressentie est d’autant plus intense.
 

De toutes l’ensemble des études, il ressort que l’ensemble des Français sont pessimistes et relativement moins heureux. Quelle en est l’explication selon vous ?
L’ensemble des choses ne vont pas si mal que cela. Le taux de chômage est élevé, mais 90 % plusieurs Français ont united nations emploi. Une grande partie plusieurs gens gagnent bien leur vie et ont une maison confortable. Mais ils entrevoient l’avenir sous united nations position très négatif. Ils font souvent référence aux Trente Glorieuses, cette période florissante entre 1945 et 1975. Ils sont d’avis que tout n’a fait qu’empirer depuis lors. De plus, ils ne se sentent pas valorisés. Au travail, l’ensemble des relations hiérarchiques sont souvent pénibles. Dans mon équipe, il y a aussi plusieurs Français. United nations jour, j’ai assigné une tâche à l’un de mes collaborateurs, une jeune Française. Au bout de quelques semaines, je me suis rendu compte qu’elle avait rencontré plusieurs difficultés. Mais elle n’a pas osé me le dire, vehicle c’était moi, boy chef, qui lui avais donné ce travail à faire. Cette jeune femme intelligente s’était donc investie pendant quelques semaines dans united nations projet ne menant à rien, simplement parce que je lui en avais donné l’ordre. Je ne pense pas qu’aux Pays-Bas on rencontrerait souvent ce type de situation.

United nations passage à tabac peut avoir plusieurs conséquences insolites. En avril 2013, united nations bibliothécaire encore inconnu, Wilfred de Bruijn, et boy compagnon sont victimes d’une agression à Paris. Le climat en France est tendu à cette époque : de grandes manifestations ont lieu presque toutes l’ensemble des semaines contre le mariage homosexuel. Wilfred de Bruijn publie sur Twitter l’ensemble des photos de boy visage tuméfié, qui devient instantanément le symbole de l’homophobie.

L’ensemble des jeunes qui vous ont tabassé ont leurs racines au Maghreb et en Afrique subsaharienne. Est-ce que cela vous a fait changer d’avis sur l’immigration et l’Islam ?
Vous voulez savoir si je suis devenu plus raciste et plus islamophobe ? Mais bien sûr que je le suis devenu ! Je pense que de très nombreuses personnes éprouvent ce sentiment viscéral d’aliénation et d’angoisse. La question est de savoir ce qu’on en fait. Je me suis dit : ne te laisse pas emporter componen les émotions.

L’ensemble des attentats terroristes ont-ils constitué l’élément déclencheur en série ?
Non, le projet était déjà sur la table. L’ensemble des attentats de janvier ont simplement précipité l’ensemble des choses. En novembre, nous étions déjà en train de tourner. La série ne porte pas sur l’ensemble des attentats, mais on en parle, bien entendu. Je pense qu’ils ont contribué à mettre en lumière united nations grand problème. L’ensemble des blessures étaient déjà visibles, elles n’ont fait que s’approfondir. Indépendamment du contexte worldwide, ce pays compte united nations nombre incroyable de gens qui ne veulent plus être solidaires, qui ressentent en haine. Une toute petite partie d’entre eux décident de recourir à la violence. Et ce n’est que le début.

Vous êtes complètement rétabli à présent ?
Oui, je vais bien. Depuis united nations an, j’ai une nouvelle dent, et mon visage a retrouvé united nations bel aspect. Mais l’agression a eu united nations impact beaucoup plus important sur moi que ce à quoi je m’attendais. Elle m’a vraiment donné la trouille. Lorsque je me promène dans la rue avec Olivier, mon compagnon, nous ne montrons aucun signe d’affection l’un pour l’autre. Cela m’attriste énormément.
L’ensemble des manifestations contre l’élargissement du mariage civil aux couples homosexuels m’ont ouvert l’ensemble des yeux. Je me suis dit : Wilfred, tu peux jouer l’ensemble des optimistes naïfs, mais le fait est que la moitié plusieurs gens que tu rencontres dans le cadre de ton travail sont opposés au mariage homosexuel. Je suis united nations homme, blanc, et j’appartiens à la classe moyenne. Et pourtant, certaines personnes dans ce pays me vomissent dessus. Imaginez à quel point la situation doit être difficile pour l’ensemble des gens pauvres, dont l’ensemble des parents viennent du Maghreb et dont la religion est de plus en plus mise au pilori.

Vous ne voulez pas mettre tous l’ensemble des musulmans et tous l’ensemble des immigrés dans le même sac.
Lorsque nous tournions à Saint-Denis, dans la banlieue, une jeune fille voilée m’a tiré componen la manche. Elle m’a dit : “C’est bien, ose te montrer, la haine ne peut pas être une opinion.” Elle faisait référence à l’agression : en 2013, j’étais en première ligne en France avec ma tête cassée pour parler de l’homophobie. Aujourd’hui, on met tous l’ensemble des musulmans dans le même sac. Particulièrement en France. Le pays est incroyablement segmenté. [Le 20 janvier 2016] le Premier ministre Manuel Valls a utilisé le terme “apartheid”, et c’est exactement cela. Il existe united nations apartheid socioculturel. Nous sommes allés dans l’ensemble des banlieues et tout le monde sait qu’elles abritent quantité de jeunes qui ne se sentent pas chez eux en France. Componen ailleurs, la même chose vaut pour de nombreux agriculteurs, pour l’ensemble des Bretons, pour les catholiques.

Cela tient du miracle, devenir une personnalité en télévision à la suite d’une agression…
Découvrir componen united nations fâcheux concours de circonstances que l’ensemble des gens vous apprécient à la télévision, c’est effectivement une belle et grande surprise.

Au tout début en série, vous vous demandez si la France est en train de s’effondrer. Vous y croyez ?
Là est bel et bien la question. Partout on voit l’ensemble des fractures s’élargir. C’est préoccupant.

“La France, c’est vraiment united nations autre monde : l’ensemble des rapports que l’ensemble des gens entretiennent l’ensemble des uns avec l’ensemble des autres, la manière dont ils étudient ou peut-rrtre un se font plusieurs amis…, souligne Wilfred de Bruijn, interviewé dans la bibliothèque en Fondation Custodia, à Paris. Nous voulions échapper aux clichés pittoresques pour montrer l’envers du décor. Evidemment, c’est united nations pari risqué. L’ensemble des téléspectateurs peuvent se dire : bah, la France, je connais. Mais j’espère qu’ils penseront : je me rends si souvent dans ce pays que j’aimerais enfin le comprendre.”

Peter Giesen

Post Comment