France – Angleterre

Mais pour renverser la vapeur et aller chercher la victoire, il aurait fallu que l’ensemble des Tricolores soient united nations peu plus vifs et imaginatifs avec le ballon. Sans solution, ils ne purent que constater la supériorité anglaise. Et c’est difficile le XV de France perdit united nations match qu’il n’avait maîtrisé et se retrouva à la 5e place du Tournoi plusieurs Mire Nations. Une fâcheuse habitude…

5e place du Tournoi plusieurs Mire Nations. Une fâcheuse habitude…

21-31

A la peine sur le plan défensif, perdant une grande partie plusieurs duels, ils se montrèrent sans inspiration au niveau offensif. Ils attaquèrent une grande partie du temps en reculant et de manière désordonnée. Aux deux essais du demi de mêlée Care, profitant d’une erreur d’inattention pour se faufiler entre Poirot et Guirado, et du pilier Cole à la conclusion d’un lengthy temps de jeu, le XV de France ne put répondre que componen le jeu au pied de Machenaud, dont l’ensemble des quatre pénalités lui permirent de rester au contact (17-12) à la pause.

Certes, l’ensemble des coéquipiers de Guirado rentrèrent en résistance avec abnégation. Ils s’accrochèrent au score et aux shorts de leurs adversaires avec la volonté d’un naufragé à sa planche de salut. Mais leur pugnacité fut sans ambition, sans grand dessein technique. Bref, ils déployèrent united nations courage de pauvres !

Ainsi, après deux victoires tirées componen l’ensemble des cheveux contre l’Italie et l’Irlande, le XV de France s’est liquéfié et a concédé trois défaites d’affilée. Au lieu de faire chavirer l’ensemble des cœurs et de voguer vers le cap de bonne espérance, le frêle esquif tricolore a d’abord navigué à vue et ramé tant bien que mal pour essayer de se maintenir à flot, avant de sombrer corps et biens, hier soir sous la mitraille anglaise. Venu à Paris pour remporter le treizième Grand Chelem de boy histoire qui le fuyait depuis 2003, le XV en Rose s’est imposé sans coup férir renvoyant l’ensemble des potaches tricolores à leurs chères études et aux heures l’ensemble des plus sombres de l’ère Saint-André.

Si le XV de France tira le premier componen la botte de Machenaud, ses supporters comprirent rapidement que la soirée serait compliquée. Puissants devant, tranchants derrière et inspirés à la charnière, laquelle alterna le jeu à bon escient, l’ensemble des Anglais posèrent une primary de fer sur le match dans united nations gant de velours.

Plus féroces en défense, l’ensemble des Tricolores reprirent la deuxième mi-temps tambour battant. Ils jetèrent toutes leurs forces dans la bataille, poussant plusieurs Anglais particulièrement indisciplinés à la faute. Impeccable face aux poteaux, Machenaud continua à entretenir l’espoir, même si l’ailier Watson profita d’une superbe passe au pied de Youngs pour inscrire le troisième essai de boy équipe. Bien que dominé, le XV de France était toujours « vivant » (21-25) à l’heure de jeu…

Sans surprise, ni miracle ! Le XV de France a baissé pavillon face à l’Angleterre. En guise de « progression », terme cher à boy nouveau manager, Guy Novès, le collectif tricolore a plutôt régressé au fil plusieurs matches et peut-être même montré « boy vrai visage », difficile l’appelait de ses vœux Guilhem Guirado, à l’orée de ce « crunch ». Hélas, le faciès grimaçant présenté hier soir n’avait rien à voir avec le visage séduisant espéré componen boy capitaine d’active.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *