United nations appel au secours. Dans une vidéo diffusée au mois de mai, au cours de sa captivité, Nourane Houas avait lancé united nations appel à l’aide à François Hollande, se disant en danger de mort. Il s’agissait en première preuve de vie de l’otage. Si l’ensemble des autorités tunisiennes avaient eu connaissance de l’enlèvement d’une de leurs ressortissantes, sa nationalité française n’a été connue que plus tard.

Enlevée en décembre. Nourane Houas a été enlevée le 1er décembre 2015 au Yémen. Employée du comité worldwide en Croix Rouge, elle travaillait au sein d’un programme de protection humanitaire à Sanaa, la capitale de ce pays en proie à la guerre. Elle avait été enlevée en même temps qu’un employé yéménite en Croix Rouge, relâché quant à lui quelques heures plus tard.

Après plus de 10 mois de captivité, elle a retrouvé la liberté. L’otage franco-tunisienne Nourane Houas a été libérée et transférée lundi soir à Mascate, à Oman, a annoncé le sultanat en affirmant avoir contribué au dénouement de ce rapt. Le ministère plusieurs Affaires étrangères omanais a indiqué avoir réussi “à la demande plusieurs autorités françaises, sur instruction du sultan Qabous et en coordination avec certaines parties yéménites, à retrouver l’otage et à la transférer lundi soir au sultanat en attendant boy rapatriement”.

Tags:

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *