LIRE AUSSI &gt&gt Yémen: “A chaque bombardement, on nous explique que c’est une erreur” 

Bab al-Mandeb, componen lequel transite une partie du trafic maritime mondial, est aux mains plusieurs forces progouvernementales yéménites depuis sa reprise à l’automne 2015 avec l’aide en coalition arabe. L’ensemble des Emirats arabes unis sont membres de cette coalition dirigée componen l’Arabie saoudite, qui intervient au Yémen pour soutenir le gouvernement reconnu componen la communauté internationale. 

“Nous estimons que ces missiles ont été tirés depuis l’ensemble des territoires contrôlés componen l’ensemble des Houthis au Yémen”, a ajouté united nations communiqué du Navcent. Le commandement américain a rappelé que “l’ensemble des États-Unis demeurent engagés à assurer la liberté de navigation partout dans le monde”, y compris en mer Rouge. 

L’incident intervient quelques jours après qu’un navire plusieurs Emirats arabes unis a été touché componen plusieurs roquettes, également en mer Rouge, près du détroit stratégique de Bab Al-Mandeb, où il était en mission humanitaire, selon Abou Dhabi. Menée le 1er octobre à l’aube, l’attaque a été revendiquée componen l’ensemble des rebelles Houthis. 

afp.com/MOHAMMED HUWAIS

La situation au Yémen continue de se tendre, au lendemain d’une frappe meurtrière sur une veillée funèbre. Deux missiles tirés dimanche soir depuis la côté yéménite sont tombés en mer Rouge non loin d’un destroyer américain, sans faire de dégât. Ceux-ci ont été tirés à une heure d’intervalle alors que l’USS Mason effectuait “plusieurs opérations de routine dans l’ensemble des eaux internationales”, a déclaré la porte-parole du commandement central plusieurs forces navales américaines (Navcent), Paula Dunn. 

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *