Galapagos, Ahold et KPN recherchés en rouge AEX | Financier

0
42

L’indice AEX a perdu 0,9% à 572,1 points vers 15 heures. L’indice AMX a reculé de 0,6% à 768,3 points.

Aux Pays-Bas, un hausse historique du chômage sur la table. En outre, l’agence européenne de statistique Eurostat a signalé une baisse de près de 30% des exportations en mai.

Ailleurs en Europe, le DAX allemand a baissé de 0,7%, boutique en ligne Zalando (+ 5,2%) se distingue par de bonnes ventes, le FTSE 100 britannique perd 0,5%, le CAC-40 baisse de 0,8%.

Le PIB chinois s’est redressé de 3,2% le mois dernier, selon les analystes. Cependant, les ventes au détail importantes ont diminué de 1,8%, ce qui était à la hausse. Cela a conduit à des prises de bénéfices, ce qui, selon ING, est tout à fait normal après la forte augmentation récente.

Le New York Times a également annoncé que Washington allait geler les comptes des chefs de partis chinois, provoquant des incendies dans le cadre de la querelle commerciale. Le président Trump a déclaré mercredi qu’il n’avait pas besoin de la deuxième phase de l’accord commercial.

Wall Street a clôturé avec un bénéfice mercredi soir. L’indice Dow Jones a terminé en hausse de 0,9% à 26 870,10 points. Le degré-mètre technologique Nasdaq a grimpé de 0,6% pour atteindre 10 550,49 points.

Les futures pour l’ouverture des bourses de New York à 15h30 sont en baisse de 0,8% pour le Dow Jones, mais de 1,4% pour le Nasdaq.

La Banque centrale européenne a laissé ses taux de référence inchangés. «La BCE ne fait pas grand-chose, la Réserve fédérale évolue raisonnablement bien. Le marché suppose donc qu’aucune mesure majeure ne sera prise», explique Cees Smit of Today. «Ensuite, les chiffres des sociétés deviennent plus décisifs. les banques que le commerce de détail aux États-Unis a du mal pour les consommateurs, tandis que le commerce se porte très bien chez Goldman Sachs, par exemple. »

La Bourse a bien performé récemment, selon Smit, «puis la prise de bénéfices n’est pas folle ici et là. Certes, l’optimisme règne sur le marché. Cela restera un moment. La question est maintenant de savoir si les chiffres des entreprises le confirmeront individuellement. “

L’euro a perdu 0,1%. Le pétrole Brent a baissé de 0,7% après la réunion de l’OPEP de mercredi. La demande de pétrole diminuera moins que prévu en 2020, selon le spécialiste du pétrole d’ABN Amro, Hans van Cleef. Même avec la croissance économique, le prix actuel du baril de 43,55 $ ne dépassera pas 45 $ en moyenne d’ici la fin de cette année, dit-il. ABN voit trop de «risques à la baisse».

ASML récupère

Heineken a commencé avec une perte de 5,9% et a ensuite chuté à -2,3%. Sur la base de chiffres provisoires, le brasseur a indiqué que le chiffre d’affaires avait baissé de 16,4% au premier semestre. Le volume de bière a diminué de 11,5%. Le brasseur s’est déprécié de 550 millions d’euros, entraînant une perte de 300 millions d’euros au premier semestre.

Les analystes étaient mitigés. Le résultat d’exploitation a été particulièrement décevant, selon les banques d’investissement KBC Securities et Kepler Cheuvreux. Mais Jefferies a souligné la bonne reprise au cours du deuxième trimestre avec un œil sur le contrôle des coûts. Kepler a salué la rétention des revenus. Le stock s’est ensuite légèrement redressé. KBC a abaissé l’objectif de prix de 95 € à 90 €.

Investeringfonds Prosus perdu 2,1% de profit, Philips a baissé de 2% et le fonds de biotechnologie Galapagos– Gagnant du mercredi – a perdu 2,7%.

Peu de gagnants dans l’AEX. Wolters Kluwer gagné quelques dixièmes. KPN plussed avec 0,2%.

Chipmachinemaker ASML baisse de -0,4% après la forte perte de mercredi. L’ASMI a baissé de 0,6%. Son homologue du secteur, TSMC, a déclaré 81% de bénéfices en plus au deuxième trimestre. ING a augmenté le prix indicatif d’ASML, passant de 350,00 € à 400,00 €, avec une recommandation d’achat inchangée.

L’immobilier était également populaire auprès des fonds de taille moyenne: NSI (+ 2,1%) en Eurocommercial Propriétés (+ 2%) à l’étage.

Fonds immobilier WDP (-0,1%) permet une poursuite de la croissance en Roumanie grâce à un nouveau montage financier de 150 millions d’euros. Les analystes de KBC Securities ont conclu que le nouveau prêt est considéré comme une nouvelle positive.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.