Jakarta enregistre 404 nouveaux cas de COVID-19, établissant un troisième nouveau record en moins d’une semaine – City

0
45

Le gouverneur de Jakarta, Anies Baswedan, a annoncé que la capitale avait enregistré 404 nouveaux cas confirmés de COVID-19 dimanche matin, le pic le plus élevé d’une journée depuis le début de l’épidémie dans la ville.

Le pic survient peu de temps après que Jakarta ait enregistré son précédent record de 359 cas samedi et 308 cas mercredi.

“Ce pic est un avertissement pour nous tous”, a déclaré Anies dans un déclaration vidéo publié sur la chaîne YouTube officielle de l’administration dimanche après-midi.

L’ancien ministre de l’Éducation a déclaré que si la plupart des nouveaux cas étaient le résultat des efforts massifs de «recherche active de cas» de l’administration, le taux de positivité croissant de la ville le nombre de personnes testées positives divisé par le nombre total de personnes testées était un sujet de préoccupation.

Anies a déclaré que depuis le début du mois de juin, le taux de positivité hebdomadaire de Jakarta était constamment inférieur à 5%, ce qui est l’une des exigences de l’Organisation mondiale de la santé pour que la région cherche à entrer dans la nouvelle normalité.

“Mais aujourd’hui, le taux de positivité est passé à 10,5%, un pic deux fois”, a-t-il déclaré. «C’est pourquoi je veux dire à tous les Jakartans: ne prenez pas cela à la légère. Ne vous sentez pas libéré de l’épidémie de COVID-19. »

Il a ajouté qu’environ 66% des nouveaux cas détectés depuis juin étaient des personnes asymptomatiques.

“Nous devons donc être extrêmement prudents […] parce que si cela continue, nous devrons peut-être revenir à [social restrictions],” il a dit.

Lisez aussi: “Ne vous contentez pas des chiffres”: des doutes persistent alors que les responsables de Jakarta affirment que l’épidémie est sous contrôle

Anies a exhorté les résidents à porter des masques faciaux en tout temps, à maintenir une distance d’au moins 1 mètre les uns des autres, à se laver les mains régulièrement et à s’assurer que les chambres n’étaient remplies qu’à 50% de leur capacité.

“Ne laissez pas cette situation arriver au point où nous devons tirer le frein d’urgence”, a-t-il déclaré. «Si cela se produit, nous devons tous rentrer chez nous et les activités économiques, religieuses et sociales seront arrêtées.»

Plus tôt ce mois-ci, l’administration élargi les restrictions sociales à grande échelle (PSBB) de la ville jusqu’au 15 juillet, mais les restrictions ont été assouplies depuis le 4 juin, avec la réouverture des entreprises et des bureaux en vertu de nouveaux protocoles de santé.

.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.