La BCE aggrave son diagnostic pour l’UE mais la bourse monte, satisfaite du plan de Bruxelles

0
61

La Banque centrale européenne (BCE) a éclipsé hier son diagnostic pour l’économie européenne du fait de la pandémie, et, des trois scénarios qu’elle avait anticipés le 30 avril (baisse du PIB de la zone euro de 5% dans l’hypothèse la plus bénigne et de 12% dans les plus défavorables), l’autorité monétaire considère que la prévision la plus bienveillante est déjà irréalisable, de sorte que l’effondrement de l’économie oscillera cette année dans la zone monétaire entre 8% et 12%, a déclaré sa présidente, Christine Lagarde. Le vice-président de la BCE, Luis de Guindos, a déclaré que la baisse du PIB au premier trimestre (-4%) pourrait tripler au second.

Malgré ces présages, les marchés boursiers ont rebondi en Europe, menés par celui espagnol. L’indice de référence espagnol (Ibex-35) a rebondi de 2,44%, à 7 174,5 points, et enchaîné les six jours positifs. Paris progresse de 1,79%; Francfort, 1,3; Londres, 1,26 et Milan, 0,28%. Les primes de risque et les taux d’intérêt obligataires se sont détendus. L’explication est que les marchés financiers tiennent le crash de 2020 (8% ou 12%) pour acquis et ce qui les guide sont les scénarios futurs. Et les 750 milliards d’euros annoncés par l’UE ont plu aux investisseurs.

.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.