L’année 2020 marquera-t-elle la fin de l’ère pétrolière? – Actualité économique

0
46

Les experts de Reuters estiment que cette année pourrait marquer un nouveau tournant dans le secteur de l’énergie, marquant la fin de l’ère pétrolière, en raison de la crise provoquée par Covid-19.

L’une des principales raisons pour lesquelles le rôle du pétrole continue de baisser est l’augmentation du nombre de voitures électriques et la transition progressive vers les sources d’énergie renouvelables. En conséquence, l’industrie pétrolière est contrainte de réviser ses prévisions à long terme de la demande de pétrole.

“Tous les principaux acteurs du marché pétrolier sont d’accord et comprennent que la demande n’atteindra jamais les niveaux précédents”, a déclaré à l’agence une source liée à l’Organisation des producteurs pétroliers (OPEP).

Selon les prévisions, la consommation de pétrole continuera à culminer et continuera de baisser par la suite. Par exemple, en 2019, le monde a consommé 99,7 millions de barils de pétrole par jour. L’OPEP prévoit que ce chiffre pourrait atteindre 101 millions de barils par jour cette année, mais en raison de la crise, il est tombé à 91 millions de barils par jour.

La prévision pour 2030 est passée de 118 à 108 millions de barils par jour.

La part du pétrole dans le secteur énergétique mondial a considérablement diminué au cours des dernières décennies: en 1994, le pétrole représentait 40% du secteur énergétique, contre 33% l’an dernier.

Les prix du pétrole sont encore nettement inférieurs à ce que la plupart des pays producteurs de pétrole auraient besoin pour atteindre un budget équilibré.

A partir d’août, les pays de l’OPEP + commenceront progressivement à augmenter leur production pétrolière, limitée par la crise du début d’année.

.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.