Les golfeurs professionnels parmi les athlètes étrangers sont désormais autorisés à voyager aux États-Unis

0
12

Certains athlètes professionnels étrangers de Chine, du Royaume-Uni et de plus de deux douzaines d’autres pays européens, y compris les golfeurs professionnels hommes et femmes, ne seront plus empêchés de voyager aux États-Unis, conformément à une exception signée vendredi.

L’ordonnance, signée par le Secrétaire par intérim de la sécurité intérieure, Chad F. Wolf, stipule que «tout étranger dont l’entrée serait dans l’intérêt national, tel que déterminé par le Secrétaire d’État, le Secrétaire à la sécurité intérieure ou leurs délégués», serait exemptés des proclamations précédentes entrées en vigueur au début de la pandémie de coronavirus. Ces proclamations interdisaient les voyages aux États-Unis en provenance de Chine, du Royaume-Uni, d’Irlande, d’Iran et des 26 pays européens qui composent l’espace Schengen, dont l’Italie, l’Espagne et la France.

«Les événements sportifs professionnels offrent des avantages économiques indispensables, mais tout aussi importants, ils procurent fierté communautaire et unité nationale», a écrit Wolf. «Dans l’environnement actuel, les Américains ont besoin de leurs sports. Il est temps de rouvrir l’économie et il est temps de remettre nos athlètes professionnels au travail. »

Les ligues sportives mentionnées dans l’annonce du ministère de la Sécurité intérieure comprenaient la PGA Tour et la LPGA, qui comptent chacune un nombre important de membres résidant en dehors des États-Unis. L’exception comprend également le personnel essentiel, la direction et les personnes à charge des différentes ligues, ainsi que membres de la famille des athlètes.

Le ministère travaillera avec les ligues pour identifier les personnes admissibles à l’exception. Cependant, l’ordonnance n’exempte pas ces personnes de l’inspection par les douanes et la protection des frontières ou toute autre exigence de l’agence.

Le PGA Tour estime que plus de deux douzaines de membres sont actuellement stationnés en dehors des États-Unis. Beaucoup de ces joueurs viennent d’Europe, dont l’Anglais Tommy Fleetwood et Lee Westwood.

Fleetwood et Westwood ont récemment commenté les problèmes de voyager aux États-Unis pour jouer des tournois une fois que la saison du Tour reprendra à la mi-juin, en particulier la quarantaine de 14 jours imposée par le gouvernement fédéral qui arriverait à l’arrivée aux États-Unis.

“Pour le moment, je ne vais pas les jouer [first two events back in Texas and South Carolina], pas d’avoir à partir d’ici deux semaines avant, mettre en quarantaine, puis jouer les deux tournois, puis revenir ici et mettre en quarantaine à nouveau », a déclaré Westwood. «C’est six semaines pour deux tournois, et pour moi, ça n’en vaut pas la peine. Et cela ne vaut pas la peine de prendre le risque si tout le monde pense que ce genre de précautions doivent être en place. Je ne pense pas que le golf soit une priorité s’il est aussi grave. »

Fleetwood a ajouté: «Je ne vais pas voyager en Amérique et rester à l’écart pendant quatre mois. Ce n’est tout simplement pas une considération. »

.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.