L’Italie retrouve la mobilité entre les régions et met fin à la mise en quarantaine des nouveaux arrivants

0
53

A partir de ce mercredi, les Italiens peuvent se déplacer entre les différentes régions du pays, tandis que ceux qui entrent sur leur territoire en provenance d’autres pays de l’UE, du Royaume-Uni et de l’espace Schengen n’ont plus à passer la quarantaine de deux semaines en vigueur depuis le début de la pandémie . . De cette façon, l’Italie est presque revenue à la normale lorsque le coronavirus semble être sous contrôle, avec 318 nouveaux cas et 55 décès hier, et il n’y a que des théâtres et des théâtres à rouvrir, qui le feront le 15 juin. Certains présidents régionaux, principalement du sud, la zone la moins touchée par la maladie, aurait préféré retarder le rétablissement de la mobilité interne en raison du risque d’augmentation des infections.

«Les sacrifices consentis nous ont permis d’arriver ici. Commence maintenant une phase encore plus complexe, dans laquelle nous devons aider ceux qui exercent des activités économiques et des emplois sur leurs épaules “, a déclaré Francesco Boccia, ministre des Affaires régionales. Bien qu’il ait souligné l’importance de la protection de la santé, il était clair qu’à l’heure actuelle, le La priorité du gouvernement est de relancer l’économie pour tenter de sortir le plus rapidement possible de la récession causée par la pandémie. Rien qu’au cours du dernier mois d’avril, 274 000 emplois ont été détruits, selon les données fournies ce mercredi par l’Istat, l’officiel italien Le gouverneur de la Banque d’Italie, Ignazio Visco, a calculé que la baisse du PIB cette année pourrait se situer entre 9% et 13%.

Même si la mobilité personnelle totale est récupérée dans le pays, il est nécessaire de continuer à respecter la distance de sécurité et d’autres mesures pour éviter la contagion, y compris l’utilisation de masques dans des espaces fermés accessibles au public et également à l’extérieur dans des régions telles que la Vénétie, la Lombardie et la Sicile. Le coronavirus s’est propagé à 233 500 personnes en Italie, dont 33 530 sont décédées. Un peu plus de 400 patients restent dans les unités de soins intensifs des hôpitaux, un dixième de ceux au plus fort de la pandémie.

Le premier jour de la mobilité interrégionale s’est déroulé normalement et sans grande affluence dans les gares ou les aéroports, où les touristes étrangers ne sont pas attendus avant le 15 juin, lorsque de nombreux pays européens reprendront la mobilité sans restrictions. Ce jour-là, l’Italie supprimera également l’obligation de mettre en quarantaine les voyageurs en dehors de la zone européenne. Seules quelques files d’attente ont été enregistrées en Sicile pour embarquer sur les navires qui relient la plus grande île de la Méditerranée au continent, ainsi que les embouteillages aux entrées et sorties de villes comme Milan ou Gênes.

La fin des deux semaines de détention permettra aux ouvriers agricoles des pays de l’Union européenne comme la Roumanie, la Bulgarie et la Pologne d’entrer en Italie. Coldiretti, principale association nationale du secteur primaire, estime que quelque 150 000 travailleurs saisonniers pourraient arriver dans le pays dans les semaines à venir et garantir ainsi la récolte des récoltes dans les prochains mois.

.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.