L’Ontario prolonge les ordonnances d’urgence COVID-19 jusqu’au 22 juillet

0
34

TORONTO – L’Ontario a prolongé toutes ses ordonnances d’urgence jusqu’au 22 juillet afin de s’aligner sur un nouveau projet de loi omnibus proposé à Queen’s Park qui permettrait au gouvernement de maintenir certaines lois jusqu’à la conclusion d’une éventuelle deuxième vague de COVID-19.

Dans un communiqué publié jeudi, le gouvernement a déclaré que la décision avait été prise “pour garantir que la province conserve la flexibilité nécessaire pour protéger la santé et la sécurité publiques alors que davantage d’entreprises rouvrent et que les gens retournent au travail”.

Le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, a déclaré l’état d’urgence le 17 mars, alors que la province était aux prises avec une augmentation du nombre de patients atteints de COVID-19.

Il a été prolongé à plusieurs reprises et expirera le 15 juillet, mais la province a également présenté une motion à l’Assemblée législative qui prorogerait l’état d’urgence jusqu’au 24 juillet.

Ford a déjà déclaré qu’il espérait ne pas avoir à prolonger l’état d’urgence de la province en juin dernier.

“Notre gouvernement ramène l’Ontario sur la bonne voie et davantage de personnes au travail, mais en même temps, nous prenons des mesures pour nous assurer que nous n’annulerons pas les énormes progrès que nous avons réalisés ensemble”, a déclaré Ford dans un communiqué.

«En maintenant ces mesures d’urgence en place, nous continuerons à soutenir nos fournisseurs de soins de première ligne, à protéger nos plus vulnérables et à nous assurer que nous pouvons réagir rapidement à d’éventuelles flambées ou poussées.»

Les ordonnances d’urgence, promulguées en vertu de l’état d’urgence, comprennent des règles sur l’éloignement physique et les rassemblements sociaux, la fermeture des écoles et de certaines entreprises et des tarifs d’électricité fixes.

Mercredi, le gouvernement a présenté un nouveau projet de loi intitulé «Loi sur la réouverture de l’Ontario (une réponse flexible à COVID-19)» qui, selon lui, aidera l’économie de l’Ontario à se remettre de la pandémie.

Le projet de loi de 188 pages propose changements à 20 lois, y compris quelques-uns qui ne sont pas liés à la pandémie.

Si le projet de loi est adopté, les élèves entre la maternelle et la 3e année ne peut plus être suspendu. Il propose également des modifications qui auraient une incidence sur les évaluations environnementales, la protection des consommateurs, ainsi que des modifications à la législation régissant le système de justice.

.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.