Nieto a demandé qu’aucune preuve ne soit utilisée pour la cause Vicentin

0
38

La présentation, faite par l’avocat Gervasio Caviglione Fraga, a eu lieu après, par divers moyens, une partie des informations prétendument trouvées sur le téléphone de Nieto sera divulguée et que différents juges et procureurs souhaitaient accéder aux messages relatifs aux affaires sur lesquelles ils enquêtaient.

L’un des magistrats intéressés par le contenu du téléphone portable de Nieto était le procureur fédéral Gerardo Pollicita., qui enquête sur des irrégularités présumées dans l’octroi de millionnaires de la Banque de la Nación Argentina à l’entreprise Vicentin sous le gouvernement Macri, qui a déjà vérifié que l’ancien secrétaire présidentiel disposait d’informations sur son téléphone qui pourraient être utiles à cette cause.

Pollicita a déjà confirmé l’information publiée mardi dernier par le journal C5N, lorsqu’elle a annoncé qu’une note avait été trouvée sur le téléphone portable de Nieto, le 22 novembre 2019, qui disait: “Parlez à Martín Mura – ministre de l’Economie de la Ville – par prêt à Sergio Nardelli (de Vicentin) pour 10 bâtons. Qu’ils ne l’apportent pas au répertoire ou au SIGEN parce qu’ils vont le compliquer, qu’ils le résolvent de l’extérieur “.

Des sources de la ville de Buenos Aires ont confirmé qu’en effet, à la fin de l’année dernière, Mura avait reçu une demande de la présidence de la Nation liée à la possibilité que Banco Ciudad ait accordé un prêt à Vicentin et que la banque elle-même ait finalement refusé d’accorder ce crédit après avoir évalué la documentation présentée par la société.

Dans ce contexte, la défense de Nieto a demandé au juge fédéral de Lomas de Zamora, Juan Pablo Auge, “d’informer le parquet impliqué dans la procédure que devant tout tribunal ou organisme du ministère public, demander des documents relatifs à la découverte de des preuves supposées ou probables d’intérêt pour leurs enquêtes (auxquelles ils accèdent par des moyens journalistiques pour des fuites illégales) qu’il n’est pas approprié d’accéder à leur demande. “

Pour l’avocat de l’ancien secrétaire présidentiel, toute demande de renseignement d’un magistrat intervenant dans un autre dossier “dépasse de loin le motif et la raison de l’origine” du détournement du téléphone portable de Nieto, donc sa remise “validerait que l’enlèvement du Le matériel en question est utilisé, non plus pour corroborer si M. Nieto a participé aux événements étudiés ici, mais pour une excursion de pêche directe, illégitime et illégale. “

La défense de Nieto a assuré que “Il y a une continuité de fuites illégales sur le contenu présumé trouvé sur le téléphone portable” de son client “sur des faits et des circonstances allégués qui sont sans rapport avec l’objet du résumé que le procureur fédéral n ° 2 de Lomas de Zamora mène.” Et il donne comme exemple la note signée par le journaliste d’Ámbito, Gabriel Morini, qui a été publiée ce vendredi.

L’ancienne secrétaire de Macri a affirmé “Que soient ordonnés les magistrats et assistants (tous deux personnels de leur dépendance) et les forces de sécurité qui interviennent dans le réseau de garde du téléphone portable en question, l’interdiction absolue de la diffusion et du filtrage du contenu de ce qui a été extrait sur le téléphone portable a détourné mon client le 25 juin 2020 à son domicile. “

Enfin, la défense de Nieto a insisté sur le fait que son client avait déposé plainte auprès des tribunaux fédéraux de Comodoro Py “concernant la manipulation, la fabrication, la déformation du contenu du matériel retrouvé sur son téléphone portable détourné dans des voitures et en garde à vue”.

.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.