Préserver de l’oubli

0
35

Nous devons faire un effort pour documenter ce qui se passe dans la ville pendant cette pandémie. il y a différentes facons de faire cela. L’une est évidemment de s’inspirer de notre propre expérience, une autre est peut-être en lisant ce que ceux qui ont la ville comme champ d’observation ont écrit, ou de se tourner vers des réseaux, qui mélangent des commentaires télégraphiques avec des images ou de petites séquences. , même avec les inconvénients qu’ils entraînent parfois. Mais, sans aucun doute, la ville et la maison ont été réobservées et des aspects liés à la réalité ont été mis en évidence qui ont mis en lumière le poids de ce qui est imprévisible, accidentel et contingent. En particulier, ce qui s’est passé et qui semble avoir déjà commencé à être démonté, je préfère le voir comme un document, comme la matière première d’un film non encore réalisé, assemblé à l’aide de séquences, dont beaucoup sont réalisées à partir de la téléphone ou autres qui sont apparus dans les journaux télévisés. Un document qui devrait être rédigé maintenant, car, quelque temps après la fin de cette situation, ce ne sera pas possible.

Continue de lire.

.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.