Toyota, a trouvé la légendaire Supra de l’équipe TOM’s Racing – Classiche

0
29

Une trouvaille pour secouer les poignets de tous les fans de course Toyota. L’équipe TOM’s Racing, spécialisée dans le développement des modèles sportifs du constructeur automobile japonais et active dans les compétitions japonaises Super GT, Super Formula, Super Formula Lights et FIA F4, a mis au jour le légendaire Toyota Supra en livrée Castrol protagoniste du championnat japonais de super tourisme en 1998. Une voiture pour le moins mythique au pays du Soleil Levant, emblème de l’infini batailles sportives entre Toyota et Nissan, qui au tournant des années 90 et 2000 ont été les protagonistes d’une rivalité sans précédent.

Pour revenir aux gloires du passé, la voiture a besoin d’un restauration soignée et coûteuse. Raison pour laquelle TOM’s Racing a décidé d’en lancer un campagne de financement sur Makuake, la plateforme numérique de financement participatif japonais. D’un simple clic, tout le monde peut donner une somme et contribuer à la réalisation de cible, fixée à 466 000 $. Ce sera suffisant pour faire briller la carrosserie et entendre à nouveau le moteur de cette rare Toyota Supra rugir, disparaître des radars pendant des années et récemment retrouvé dans un état d’abandon complet dans un entrepôt de la région de Chugoku, au Japon.

Les experts de TOM’s Racing ont déjà divisé la restauration par étapes, identifiant trois phases, chacune ayant un budget spécifique. Les 93 000 premiers euros récoltés seront consacrés à une restauration complète de la carrosserie et de l’intérieur. Pour redémarrer la voiture et rendre la mécanique parfaitement efficace, cependant, 279 000 $ supplémentaires seront nécessaires. Le reste, jusqu’à concurrence de 466 000 $, sera investi dans un configuration très élaborée au bout de laquelle la voiture pourra revenir brûler l’asphalte des pistes japonaises. La Supra de l’équipe TOM’s Racing a fait ses débuts dans laChampionnat des voitures de tourisme du Japon de 1995, luttant littéralement contre la Nissan Skyline, rivaux de mille batailles sur les circuits du Soleil Levant. Pour augmenter les performances, Toyota a remplacé le moteur 2JZ dérivé de la version standard par le même Turbo de 2 litres avec 493 chevaux qui équipait la Toyota Celica alors engagée dans le Championnat du Monde des Rallyes.

Photo: Carscoops

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.