Un cycliste tué à Maple Ridge commençait une randonnée en cross-country, disent des amis

0
2939

VANCOUVER – La jeune femme qui a été frappée et tuée alors qu’elle traversait Maple Ridge à vélo cette semaine commençait tout juste ce qui devait être un voyage à travers le pays.

Des amis ont identifié le cycliste de 24 ans comme étant Dafne Toumbanakis, un résident de Montréal qui n’était pas étranger aux voyages à vélo sur de longues distances.

«Nous avons voyagé ensemble à vélo en Amérique du Sud, en Amérique centrale, en Europe. Elle a fait quelques voyages par elle-même de la Turquie à la Pologne, à travers des pays comme la Serbie, la Grèce et l’Albanie», a déclaré son ami Sylvain Karpinski à CTV News de Montréal.

«C’est fou qu’elle se soit fait tuer dans son propre pays, sur la côte ouest, qui est favorable aux vélos.

Karpinski a estimé qu’il aurait fallu à son amie environ deux mois, ou moins, pour traverser le Canada si son voyage n’avait pas été tragiquement écourté dès le premier jour.

Toumbanakis vivait à Bogota et suivait des cours d’études internationales. Elle voulait un jour travailler avec des immigrants et des réfugiés, a déclaré Karpinski.

“C’était une personne qui aimait vraiment la vie, aimait les grands espaces, la randonnée, le vélo, elle dansait le tango depuis six ans”, a-t-il ajouté. “C’était une fille super facile à vivre et elle était une chérie.”

Les autorités ont déclaré que le jeune cycliste avait été heurté par une camionnette Ford sur l’autoroute Lougheed vers 17 h 45 lundi. Elle se dirigeait vers l’est lorsque la camionnette l’a renversée de son vélo.

Des témoins ont tenté de lui sauver la vie, mais elle est décédée sur les lieux.

Karpinski a deviné qu’à ce moment de la journée, Toumanakis était probablement sur le point de s’arrêter et de se reposer pour la nuit.

Le chauffeur de la camionnette, un homme de 37 ans de Mission, est resté sur les lieux et coopère avec l’enquête policière, ont indiqué les autorités. Les enquêteurs ne croient pas que les drogues ou l’alcool sont des facteurs dans l’accident.

«Nos pensées vont à la famille et aux amis qui ont perdu un être cher aujourd’hui… nous ne pouvons pas imaginer ce qu’ils vivent en ce moment», a déclaré le gendarme. Julie Klaussner dans un communiqué de presse.

“Veuillez reconnaître qu’il y a plus de gens sur la route, y compris des cyclistes, et nous voulons nous assurer que tout le monde reste en sécurité.”

Avec des fichiers d’Allison Hurst de CTV News Vancouver

.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.